Elwing Yuvy : Le vélo électrique deux places sinon rien

Elwing Yuvy : Le vélo électrique deux places sinon rien

Parce qu'à deux, c'est mieux

L’assistance électrique permet de s’affranchir des soucis posés par le poids, critère historiquement capital sur les vélos musculaires. Voilà qui ouvre tout un tas de perspectives aux designers, qui peuvent tester des configurations que nos mollets réprouveraient en temps normal. Avec ses 30 kg sur la balance, le Yuvy entre dans cette catégorie. Car si la légèreté n’est pas son cheval de bataille, il a pas mal d’autres atouts dans sa manche...

Yuvy, vue de côté
La longue selle peut accueillir deux séants

Les médisants le qualifieront de rejeton d’un beach cruiser qui aurait fauté avec un vélo pliant... Mais le Yuvy s’attirera le plus souvent la bienveillance des passants : c’est vrai qu’avec ses gros pneus, son cadre tubulaire facile à enjamber et sa longue selle, il est bien sympa, ce VAE. Cette morphologie atypique rappellera même à certains ados des années 90 le Yamaha Chappy, ce cyclo miniature à gros pneus (seuls les vrais savent !)


Sympa, le Yuvy !

Ce design délicieusement pataud qui a déjà inspiré Super73 et Garrett Miller lui autorise une robustesse digne d’un vélo cargo. Imaginez que le cadre alu peut encaisser 150 kg de charge utile. Rien que ça !

Si bien que cette longue selle (Ndlr: qui rappelle le Double Pony) peut absolument accueillir le séant d’un second passager. Et ce sans que l’encombrement ne soit beaucoup plus important que celui d’un vélo classique… Malins, les gars de chez Elwing, non ? Reste qu’avec un couple de 30 Nm, le moteur Bafang situé dans la roue arrière risque quelque peu de tirer la langue s’il doit tracter deux déménageurs dans une côte sévère !

Le Yuvy équipés de quelques accessoires optionnels

Cela dit, en usage plus normal, Elwing annonce jusqu’à 70 km d’autonomie grâce à la batterie d’une capacité de 13 Ah. Cet urbain ne rechignera donc pas à la balade sur les chemins, dont les pneus Kenda de 20 pouces avec bande anti-crevaison absorberont les irrégularités.

Et s'il faut vraiment pédaler pour avancer (on vous avait dit de le recharger avant de partir...), les plus petits et les plus grands risquent bien d'être désavantagés par la taille unique du cadre. La marque précise d'ailleurs que le Yuvy est "optimisé" pour les cyclistes entre 1,60 et 1,85 m. En dehors de cette fourchette, faites-vous une raison, il vous sera inconfortable.

Sur le même sujet  Bicycle Index 2019, le Top 20 mondial des meilleures villes cyclables

Pas sur mesure, mais customisable

Comme pour se rattraper, le fabricant propose une belle panoplie d’accessoires qui permettent de personnaliser le Yuvy à sa sauce. Il peut ainsi gagner ses galons de véritable utilitaire si vous lui adjoignez les porte-bagages avant et arrière ainsi que le judicieux coffre central… Garde-boues alu, repose-pieds passager pourront aussi se rendre utile en fonction de la façon dont vous comptez l’utiliser. Et je ne parle pas de l’accélérateur au pouce, bien entendu réservé à un usage sur terrain privé...

Elwing travaille même actuellement sur un tracker GPS destiné à protéger le vélo contre le vol et plus largement à apporter des fonctionnalités « intelligentes » comme la géolocalisation, le contrôle à distance, voire la programmation d’une maintenance sur place ou l’assurance sur mesure. On attend d’en savoir plus sur la question !

Le prix, sympa aussi

Yuvy, vue avant et arrière
Vélo ou cyclo ?

Né de l’imagination fertile d'un ancien reponsable de magasin Décathlon et d'un ingénieur électronicien¹, le Yuvy vient épauler dans le catalogue Elwing une gamme de skateboards électriques qui avait fait parler d’elle à sa sortie par un tarif plus démocratique que la concurrence. Bonne nouvelle, le nouveau venu a décidé de garder ce trait de caractère avec un budget placé sous le prix de vente moyen d’un VAE ordinaire. Comptez en effet 1 399 € pour la version nue, auxquels il faudra probablement ajouter quelques dizaines ou centaines d’euros supplémentaire pour l’accessoiriser. On pourrait bien voir le Yuvy fleurir dans nos centres villes !

Le Elwing Yuvy n’est à ce jour dispo qu’en précommande. Le fabricant annonce la livraison des premiers exemplaires pour septembre 2020. Espérons que la période trouble que nous traversons ne retardera pas cette échéance.

¹ A propos d'Elwing : la jeune compagnie basée à Bordeaux fondée par deux lillois, Quentin Sartorius et Gaël Lapierre, s'est d'abord fait connaitre avec ses skateboards électriques, dont le dernier en date : le Powerkit, un skate électrique configurable.

Retour en haut de page