Assurance vélo : ce qu’il faut savoir

15 mai 2017

Comme la plupart des Français, vous courez un risque significatif de vous voir voler votre vélo un jour. En effet, avec un vol par minutes, soit environ 400.000 vols chaque année¹, la France se classe malheureusement parmi les pays d'Europe où le vol de vélos se porte très bien.

Les assureurs ont d'ailleurs bien perçu l'opportunité commerciale de cette situation. Les compagnies d'assurance sont en effet nombreuses à proposer des polices sensées adoucir la douleur des cyclistes victimes de pareille mésaventure. Il est vrai que pour ceux qui pratiquent le vélo régulièrement, a fortiori ceux qui l'utilisent au quotidien, et qui décident de s'équiper d'une machine de qualité, la souscription à une assurance vélo peut s'avérer une option à considérer sérieusement.

"les primes et l'étendue des clauses d'exclusion sont toujours proportionnelles au risque assuré" Si tel est votre cas, réfléchissez-y toutefois à deux fois avant d'apposer votre signature au bas d'un contrat d'assurance vélo.

En effet, bien que l'objectif de l'assuré soit de se faire rembourser la valeur de son bien en cas de vol, le fait d'être couvert par une police d'assurance ad hoc est loin de garantir que ce sera bien le cas tant les conditions et dérogations imposées par les assureurs sont nombreuses et parfois surprenantes.

Une règle d'or en matière d'assurance : les primes et l'étendue des clauses d'exclusion sont toujours proportionnelles au risque assuré. Or, comme nous vous le disions plus haut, en l'occurrence le risque est important, et même très important.

"il vous faudra souvent faire la preuve que vous avez correctement sécurisé votre monture" Chaque compagnie d'assurance se profile en fonction de sa propre approche commerciale, et les politiques tarifaires varient sensiblement. Mais l'on distingue néanmoins des constantes dans les contraintes qu'elles imposent. Ainsi, pour être indemnisé en cas de vol de votre vélo, il vous faudra souvent faire la preuve que vous avez correctement sécurisé votre monture avec un antivol. Il faudra évidemment aussi pouvoir prouver que votre antivol était correctement attaché à un support adéquat.

Certaines compagnies en imposent même parfois un second. D'autres imposent un antivol agréé par leur soin ou par la FUB. A noter que la marque d'antivols Kryptonite propose son propre produit d'assurance à ses clients.

À lire  [Video] Zéfal, le cycliste malchanceux

Si l'obligation d'avoir recours à un antivol semble relever de l'évidence, d'autres contraintes sont parfois plus surprenantes. En effet, certaines compagnies n'acceptent d'assurer qu'endéans certaines heures de la journée, et n'indemniseront pas un vol commis en soirée ou de nuit. Il arrive également que certains assureurs n'acceptent qu'un vol par an.

D'autres n'acceptent d'assurer qu'un vélo neuf pendant 2 ou 3 ans seulement. Il est également fréquent que l'assureur impose un coefficient de vétusté progressif qui fera décroître le montant de l'indemnité. Celui-ci sera d'ailleurs régulièrement plafonné.

Enfin, sachez que certains types de vélos, comme les vélos électriques par exemple, ou les vélos de grande valeur auront beaucoup de mal à trouver un assureur. Quoi qu'il en soit, si votre vélo est assuré, n'oubliez pas qu'en cas de vol, l'assureur ne recevra votre requête que si vous avez déposé plainte auprès de la police et en avez fait dresser procès-verbal.

"Il est également évident que vous ne pourrez pas espérer être indemnisé si vous n'êtes pas en mesure de produire la facture d'achat de votre vélo"

Comme vous le voyez, bien que la souscription d'une police d'assurance vélo mérite d'être sérieusement considérée si vous roulez sur une monture d'une certaine valeur, que vous l'utilisez souvent ou que vous êtes contraint(e) de l'immobiliser longuement dans un lieu peu sûr, une analyse fine des conditions générales d'assurance et une comparaison des prix s'imposent.

Ce n'est qu'une fois que vous vous serez livré(e) à cet exercice que vous pourrez poser un choix raisonné. Sachez aussi qu'il est plus que probable que votre vélo soit de toute façon couvert par votre police d'assurance habitation lorsqu'il est garé chez vous.

Pour conclure, nous ne saurions trop vous rappeler les incontournables mesures préventives en la matière : faites procéder au marquage de votre vélo, ne laissez jamais votre vélo sans protection contre le vol dans un lieu public ou facilement accessible, attachez votre vélo à un support inamovible avec un antivol de qualité, et si possible attachez les roues et la selle. Un cycliste averti en vaut deux…

¹ selon VeloPerdu.fr

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • pass pass

    Très bon article dommage qu'il n'y ait pas de comparatif d'assurances ou même une proposition négociée pour les lecteurs de wheelz :)

  • zouc

    Une liste des différents assureurs vélos classiques et VAE serait un plus ; avec les liens conduisant à leur site ; surtout 2 choses importantes : Acheter un antivol U ; et TOUJOURS attacher - sécuriser son vélo à un point fixe.
    Bon ride la tribu ...