deuter, de l'outdoor au vélo du quotidien, il n'y a qu'un sac (même plusieurs)

deuter, de l’outdoor au vélo du quotidien, il n’y a qu’un sac (même plusieurs)

Qui peut le plus, peut le plus ?

deuter, la marque allemande spécialiste du sac à dos technique (leader mondial), a bien envie de gravir des sommets dans le monde du vélo en arrivant avec une offre de bagagerie. Des sac à dos et sacoches spécialement pensés pour vous accompagner sur votre vélo, au quotidien, pour le weekend ou les vacances. Pour que vous ayez envie de pédaler demain, après-demain, après après-demain...

Une gamme deuter dédiée au vélo et "urban commuting" (comme ils disent)

Chez Deuter, le capitaine de l'équipe sacoche vélo s'entend bien avec le capitaine de l'équipe sac à dos
Chez deuter, le capitaine de l'équipe sacoche s'entend bien avec le capitaine de l'équipe sac à dos

Ils sont forts ces allemands ! Un pays qui sait faire des voitures et vendre des vélos. Un pays dont le point culminant n'est qu'à 2962 mètres d'altitude. C'est en Bavière, le sommet s'appelle le Zugspitze. Pas si haut quand on sait que les Alpes, possèdent plus de 80 sommets à au moins 4000 mètres. "Les quatre mille" comme on dit chez les montagnards.


Point de 4000 donc en Allemagne et pourtant ils savent proposer des produits techniques pour que vos moments à affronter les éléments soient confortables et surtout que vous ayez envie d'y retourner. Si vous avez des enfants, vous connaissez peut-être cette marque deuter. Elle est le leader mondial du porte-bébé.

124 ans de savoir-faire

deuter fut créé en 1898, soit 100 ans avant que la France ne devienne championne du Monde de foot pour la première fois de son histoire (pour votre information, la Mannschaft, a quatre étoiles (2x plus que les Bleus donc) sur son maillot, le premier fut apparu en 1954). A la fin du XIXème siècle, deuter était l'équipementier de la poste bavaroise. A l'époque, le cuir régnait sans partage dans le monde de la sacoche et du sac à dos.

Ils ne le savent pas encore, dans 90 minutes ils auront leur première étoile sur le maillot

deuter, du cuir au synthétique

Progressivement, la marque s'est spécialisée dans l'univers de l'alpinisme ou de ce que nous pourrions appeler, les grandes expéditions (aujourd'hui on dit outdoor). deuter équipait l'alpiniste Hermann Buhl lors la première ascension en solo du Nanga Parbat (8 125 m), c'était en 1953 (un an avant le premier titre de champions du monde de la Mannschaft, décidément). Les matériaux utilisés étaient déjà en synthétique, car plus légers et plus facile d'entretien.

C'est en 1990 qu'apparait le premier sac à dos de vélo (sur une pratique engagée, aventure). En 1990, cela fait déjà 6 ans que la technologie Aircomfort® est brevetée - un système de mousse aérée qui offre un confort d'usage inégalée. A ce propos, nous y reviendrons plus bas, dire que l'Aircomfort® (ou le système Airstripes®) évite constamment la redoutée transpiration du dos chère à tout cycliste du quotidien est peut-être aller un peu vite en besogne. Elle la diminue et améliore grandement le confort, c'est déjà beaucoup, nous y reviendrons plus bas.

Manuel n'a pas un sac à dos deuter. C'est certain.

1990, le premier sac à dos vélo deuter

Bien entendu, un bon sac d'alpinisme restera un bon sac pour pédaler et vice-versa. Cependant courir, grimper, pédaler, skier restent des activités du dehors (le mot français pour dire outdoor). Les attentes et besoins de chaque pratique restent spécifiques. Surtout si les pratiques sont engagées. C'est ce que nous raconte la marque. En août 1990, Andi Heckmair monte sur son vélo et 4 jours, 10 cols, 315 kilomètres, 11 000 mètres de D+ plus tard, il a inventé l’Alpencross (1990, comme par hasard, 3ème titre de champions du monde pour la Mannschaft). Tout au long de la route, deuter invente également le sac à dos pour vélo, car aucun des sacs à cette époque n’était adapté parfaitement au vélo (selon ses dires).

Un bon sac à dos Deuter pour une virée urbaine à vélo
Prête à partir ou à arriver ?

Pédaler au quotidien, c'est une pratique du vélo engagée

Le terme engagé possède un double sens. C'est un engagement militant (ou pas). C'est aussi une pratique engagée parce qu'exigeante. La pratique du vélo au quotidien exige peu de compromis. La solution pour transporter vos affaires doit être solide, légère (même si vous roulez en VAE), étanche, si possible écologique, versatile (les besoins évoluent avec la pratique et le moment). Parce que vous le savez, il n'y a pas de mauvais temps que de mauvais équipement (gnagnagna). Le seul compromis autorisé, n'en déplaise aux pros de la sacoche, c'est le choix du sac. Sac à dos ou sacoche ? Pour nous cette dispute est du même niveau que pain au chocolat ou chocolatine !

Une marque engagée justement

La marque est labellisée Fair Wear1, une fondation qui œuvre pour des pratiques responsables en matière de ressources humaines. Elle a aussi le label Blue Sign2, qui contrôle la production, fait en sorte que l'impact environnemental de la production soit "aussi bas que possible". deuter a d'autres engagements environnementaux. Membre du RDS (protection des animaux) par exemple. La marque annonce aussi un siège en Allemagne, neutre en carbone.

Enfin, comme nous le confirme Grégory Allali, Country Manager France de l'entreprise : "notre promesse chez deuter, proposer des produits durables et réparables". Durable a aussi un double sens. "Nos produits sont durables parce que solides. Ils sont prévus pour affronter les pires conditions météorologiques, pensés pour être maltraités. Durables parce que notre entreprise a toujours souhaité proposer les solutions les plus respectueuses de l'environnement. L'absence de PFC dans la composition de nos sacs de commuting est un bon exemple".

Un cycliste qui passait par là. Le bol ! il portait un sac deuter.

Sac à dos et sacoche deuter pour le vélo

deuter a donc mis 124 ans d'expertise dans le sac à dos (le porte-bébé, le sac de couchage, la tente...) dans sa gamme de "bike commuting". Ils viennent en France (et ailleurs) avec quatre produits qui pourraient vous satisfaire. Elle vient en complément de produits de bagagerie vélo plus orientées loisirs (sacoches de selle bikepacking par exemple). Pour mettre tout le monde d'accord, la gamme est composée de deux sacoches et deux sacs à dos (team chocolatine ou pain au chocolat ?). Petit tour d'horizon.

Amager 25+5

Un sac à dos au look bien technique. Étanche, sans PFC, avec des éléments réfléchissants et bardés de bretelles ergonomiques (et ventilées). 25+5 vous l'aurez compris pour 25 litres de capacité d'emport + 5 litres si vous ouvrez le soufflet. Il affiche 970 grammes (vide). Un compartiment étanche de la poche principale est ajouté. Bien pensé si vous allez à la pistoche après le boulot ou tout simplement si vous roulez sous la pluie et que vous avez besoin d'y glisser vos chaussettes trempées (ne les oubliez pas dans le sac le soir par contre). Prix public conseillé 190 €.

Mainhattan 17+10

C'est une sacoche. Litrage ? 17 + 10 vous l'aviez deviné, évidemment. Proposée avec un nouveau système de fixation Bagfix qui se compose de deux rails de guidage et deux crochets pour assurer un maintien fiable de la sacoche de vélo pendant les trajets. À l’arrêt, la sacoche peut être retirée en un tour de main du porte-bagages et portée en bandoulière. Elle est un peu plus lourde que son cousin le Amager 1070 grammes (à cause du système de fixation). Le système de fermeture aimantée nous plait bien.

Sur le même sujet  [Sélection] Bagagerie vélo pour 2022 - Plutôt sac (à dos) ou sacoche?

En revanche, c'est le problème des sacoches, le système d'accroche n'est pas standard. Vérifiez donc la compatibilité avec votre spad. Le développement de ce système "bagfix" supporte un poids dans la sacoche de 40kg. Vous ne serez pas très nombreux à y mettre autant de poids. L'intérêt malgré tout, penser un produit qui va au-delà des contraintes types d'usage. Prix public conseillé : 200 €.

Weybridge 20+5

Une sacoche au look plus aventurier que sa sœur évoquée ci-dessus. Ici une fermeture roll-Top qui devrait garder au sec vos chaussettes pour le bureau (ou la soirée chez l'ambassadeur). Un compartiment est intégré à l'intérieur, pour bien protéger vos objets de valeurs ou fragiles. Elle affiche un poids contenu de 950 grammes et vous pourrez l'avoir contre 130 €TTC. Même système d'accroche, le Bagfix. Donc même conseil qu'au-dessus, vérifiez la compatibilité entre votre porte-bagage et le système.

Rotsoord (que nous avons pu testé pendant une semaine)

D'aspect extérieur

Ce sac est le plus urbain... Ou pour le dire autrement, le moins typé grande aventure en haut de l'Eiger. D'une capacité de 25 litres (+ 5 litres), il est bien pensé. Une grande poche centrale dotée d'une housse pour glisser (et protéger) votre ordinateur portable. Une poche filet pour y glisser votre chargeur, vos stylos et autre oreillettes. Sur l'extérieur, une poche ouverte pour accueillir une gourde, un pull ou tout ce que vous voulez comme par exemple un cadenas en U. Sur le rabat une autre poche pour y glisser les clés ou vos chewing-gum. Enfin, sur la droite, en bas, une poche parfaitement pensée pour glisser votre smartphone, sans vous défaire de votre sac à dos. Ce sac n'est pas annoncé étanche. Mais deuter a pensé à la solution.

Trois astuces qui nous plaisent

La première, la présence de 2 petits ergots en plastique. Ils sont parfaitement pensés pour glisser les lanières de votre casque. Ainsi quand vous n'avez pas le casque sur la tête, vous ne l'avez pas dans les mains, à ne pas savoir quoi en faire. L'autre astuce ? un passant sur le bas du sac qui permet d'y installer votre lampe arrière.

File dans le métro à l'heure de pointe équipé ainsi, tu te feras plein de nouveaux amis.

La troisième et dernière astuce ? Sous le fond du sac, une poche secrète dans laquelle vous trouverez un couvre-sac jaune fluo avec des éléments rétro réfléchissants. Parfaite pour protéger votre sac de la pluie diluvienne qui pourrait s'abattre sur vous. Parfaite (ou presque parfaite) pour augmenter votre visibilité quand vous roulez de nuit, hors agglomération. Presque parfaite, parce que, dommage, la housse vient cacher votre lampe...

Les bretelles et le système Airstripes®

Nous avons eu le sac à dos fin mai 2022. Il a fait chaud, voir très chaud. Et le système Airstripes® est très confortable. Les deux bandes de mousse disposées dans le prolongement des bretelles offrent la possibilité à l'air de circuler, ce qui vous évite d'avoir la sensation de la chemise (ou du chemisier) qui colle au dos. Les bretelles rembourrées et aérées offrent également cette sensation. Même si la solution est bluffante (foi d'homme qui transpire) le système n'est pas magique non plus.

Rouler sous 30°c avec ce sac à dos ne vous épargnera pas quelques marques de transpiration. Notez, elles arrivent bien plus tard qu'un sac à dos classique et surtout, quand elles arrivent, elles sont légères. En effet, le dos respire ! La transpiration à vélo, cela en gène certain(e)s, pas d'autres. Je suis dans le club des autres.

Ce modèle vient également équipé d'une ceinture abdominale (que vous pouvez ranger si besoin), qui calera le sac sur le dos et vous évitera la sensation désagréable d'un ballotage quand vous vous faufilez entre les voies tel un coursier New-yorkais. Enfin, la présence d'une sangle pectorale (qui relie les deux bretelles au niveau de vos pectoraux) est ajustable en hauteur. Pour que le sac puisse s'adapter parfaitement à votre morphologie. Il affiche 1190 grammes et vous aurez le droit de le porter si vous dépensez 140 €.

L'ajustement au dos du pilote

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le sac est porté relativement haut sur le dos. Sur mon vélo du quotidien, j'ai une position plutôt typée sport (cintre environ 15cm plus bas que la selle). J'ai testé le sac dans deux configurations. Sangles d'épaules plus longues (pour abaisser le sac sur le dos) et comme sur les photos. J'ai une préférence pour l'option haute. Le sac est ainsi bien calé, il ne bouge pas d'un centimètre en roulant. Revers de la médaille, le centre de gravité est un peu plus haut d'une part, d'autre part, si le sac est lourdement chargé, le poids vient clairement se reporter sur les bras. Ici, c'est vraiment une question de préférence.

Une gamme technique

deuter arrive donc sur le marché vélo avec une gamme "bike commuting" tendance cyclotourisme plutôt bien pensée. A l'usage, le sac que nous avons eu en test s'est avéré confortable, performant et astucieux. D'aucuns pourraient reprocher à cette gamme un look aventure et outdoor plutôt que très chic & urbain.

A notre avis, pour rouler au quotidien, il faut malgré tout privilégier le confort d'usage et l'aspect pratique. Et sur ses points, deuter gagne son pari. Autre point intéressant pour les sac à dos en tout cas, ils sont vraiment confortables à porter. Si votre goût pour la nature intègre de la randonnée pédestre ou à vélo, du ski, du roller, du camping ou que sais-je encore, ces sacs seront de très bons compagnons, même quand vous laissez le vélo au garage. A mon grand étonnement (oui oui), à la vue du sac, on m'a régulièrement fait la remarque "il est beau ce sac !". Etonné parce que cette remarque venait dans un milieu urbain et non en plein bivouac sur la face nord de l'Eiger.

Pour en savoir plus sur la marque, filez-ici. Enfin pour l'instant vous trouverez plutôt ces produits dans les magasins de randonnée (type Vieux Campeur). On peut penser que, rapidement, ils seront référencés chez les bons vélocistes (on sait qu'ils lisent Weelz!). D'autant que Grégory nous le confirme : "Nos commerciaux commencent déjà à présenter notre gamme 2023 à nos revendeurs. deuter va arriver avec une proposition de gamme de bagagerie pensée pour le bikepacking, avec toujours notre savoir-faire centenaire". Vivement 2023 ? Mais avant, à l'automne, les bleus remettent en jeu leur titre de champions du Monde et la Mannschaft se positionne déjà comme concurrent solide. Frissons garantis dans les stades climatisés du Qatar.

1 Fair Wear Fondation en un clic, .
2 BlueSign Label, c'est par .

Retour en haut de page