Cyclodelic, de l’accessoire pour les « cyclo-modeuses »

De Adeline, notre "envoyée spéciale" à Londres.

Le géant Topshop version cyclable

Topshop, à Oxford Street, London, un samedi comme un autre : 10 000 visiteurs .


Des clients, des curieux, des anglaises, des espagnoles, des français, des chinois, des italiennes, des américains. Topshop, c'est LA chaine de magasins british, LA marque des fashionistas aux budgets serrés. Accessoires, chaussures, maquillages, tout y est. Ben, le vendeur qui nous interdit de prendre des photos (sic), insiste : avec £20 le bonheur est chez Topshop. Kate Moss comme ambassadrice, et comme styliste récurrente, ça assoit la légitimité d'une brand de l'autre côté de la Manche. Et bien au-delà (Topshop vient d'ouvrir sa première boutique a NYC).

Des wheels au milieu des pantalons et des selles Brooks à l'entrée du magasin plantent le décor. Hum. Topshop aime bien le vélo. "Green washing" comme dirait l'autre. On associe une marque qui fabrique ses articles ailleurs qu'en Europe à un mode de vie sain, tendance et porteur de valeurs humanisantes. Sir Philip Green, le big boss de Topshop et de tant d'autres (Marks and Spencer notamment) re-dessine son business plan et introduit doucement le vélo et les cyclistes dans ses priorités. Et c'est tant mieux.

Cyclodelic, par des filles, pour des filles

Depuis le 7 avril, au rayon "accessoires" du "géantissime" magasin, vous trouvez un corner réservé aux fashionistas à vélo : un corner CYCLODELIC.

Cyclodelic Girls

Cyclodelic ? Une rencontre à l'anglaise, entre deux designers, deux designeuses précisément : Amy Fleuriot et Sarah Buck. Les jeunes ladies s'associent et prennent le parti de mettre leur créativité au service du "cyclable au féminin." Au Royaume-Uni, les études le prouvent (source : National Travel Survey), les femmes à vélo et surtout les ados, font 5 fois moins de vélos que leurs acolytes masculins. Amy et Sarah (autrefois coursière à vélo by the way) croient au vélo comme mode de transport intelligent, facile, économique, écolo et féminin. Leur idée est d'inviter un maximum de girls à la conversion en les rassurant : passer de la voiture au vélo, c'est tout bénéf', facile et élégant. L'aventure Cyclodelic commence alors.

Sur le même sujet  [Top 5] Notre sélection de lunettes à porter sur votre vélo en 2020

Cape CyclodelicTous les produits conçus sont confortables, fun et "tendances". Faire du vélo, ce n'est plus renoncer aux coquetteries de modeuses. C'est même tout le contraire. Confort et style sont les deux incontournables chez Cyclodelic.

Des capes en série limitée sublimissimes, des wheels de toutes les couleurs filigranées sur des foulards en soie, des sacs de selle roses fluo, des casquettes réfléchissantes à porter de biais.. A des prix parfois abordables, parfois moins (un sac peut être vendu plus de £100), mais toujours handmade, faits à la main dans leur studio de l'est londonien. "Parce qu'ils le valent bien". Et nous aussi.

Six magasins référencent les articles cyclodeliciens, d'est en ouest de Londres, jusqu'à la vitrine idéale pour atteindre les urbaines : Topshop Oxford Street. Souvenez-vous, 10 000 visiteurs le samedi. Un beau tremplin pour les cyclo-designeuses.

Une ligne Smarties pour être vue à vélo

Sacoche de selle CyclodelicLa ligne Cyclodelic est jolie à regarder, pleine d'énergie colorée, pailletée, souvent satinée et très agréable au toucher. Et surtout, très, très flashy. L'attachée de presse de Cyclodelic, Therese Bjorn, le dit, l'écrit, le répète : la collection Cyclodelic est plus colorée qu'une boite de Smarties. Les cyclistes sont vues, tout en restant élégantes. Smart le concept.

Jo Stagg, porte-parole de la "Royal Society of the Prevention of Accidents" salue l'initiative (oui messieurs, dames, le retour des eighties dans la mode, et donc dans le vélo est un acte quasi-citoyen, qu'on se le dise) et rappelle tout de même à l'ordre : les filles, on porte un casque plutôt qu'une casquette et les réflecteurs doivent être conformes aux normes européennes. Yes sir.

Travail salué par Jo, ça légitime. Produits distribués par TOPSHOP, ça massivise. Jolie aventure pour les designeuses et jolies promesses pour les cyclistes londoniennes.

Affaire à suivre sur Clyclodelic.wordpress.com et articles à acheter online sur Tokyofixedgear.com.
EDIT : Les produits seront dispos sur TokyoFixedGear d'ici fin de semaine, dixit Amy Fleuriot !

D'autres photos ici : Flickr.com/photos/cyclodelic/

Crédits photos : Farid Tejani, Flickr/Jaimelondonboy.

Retour en haut de page