Cyclistes, priorité aux piétons (bordel) !

3 octobre 2016

img_0649

Un petit article en guise de coup de gueule. De vieux sages, dans toutes les religions du monde, nous ont donné une règle infiniment simple à suivre, qui consiste à ne pas faire à autrui ce que l'on ne voudrais pas que l'on nous fasse. On appelle cela l'éthique de réciprocité

Cette maxime universelle, cette règle d'or, peut sans nul doute illustrer notre propos qui va suivre. C'est notamment un article paru, il y a quelques temps maintenant, dans Libération, intitulé : "Les cyclistes urbains sont-ils des dangers publics ?" par le journaliste Gabriel Siméon (À lire ici), qui nous a fait réagir.

Cyclistes, les nouveaux cow-boys du bitume

cyclists-534423_1280

Quand on lit le titre de cet article, on se dit tout d'abord qu'il s'agit encore d'un énième article cassant du sucre facilement sur le dos des cyclistes en ville. Mais après en avoir terminé la lecture, l'on s'aperçoit que le comportement décrit, est bien celui que l'on peut constater trop souvent dans les rues.

Celui d'une frange de la population de cyclistes urbains qui, soit ne respecte aucune règle du code de la route, soit les transgresse involontairement.

"quand cela affecte délibérément un autre usager (...) cela devient totalement intolérable" Ce qui me gène la-dedans, et qui m'amène à ce coup de gueule, ce n'est pas tant la violation du code de la route en soit. Nous avons tous, de près ou de loin, interprété des règles établies, pour qu'elles tournent en notre faveur.

Quand cela est fait avec toute raison gardée et sans gêner ni mettre en danger la vie d'un tiers, pas de souci. Après tout, agissez comme bon vous semble, si vous êtes le seul à en tirer les conséquences. Mais quand cela affecte délibérément un autre usager de la route, qui plus est encore plus vulnérable que vous, là, cela devient totalement intolérable.

À lire  [Guide] Casque vélo, les nouveautés 2017

Le respect des autres doit être la première des règles à appliquer, spécialement lorsque vous êtes un usager pas nécessairement toujours bien accepté par vos collègues motorisés.

Les trottoirs aux piétons !

"Cyclistes, ne roulez pas sur les trottoirs !"

Cyclistes, ne roulez pas sur les trottoirs¹ !

Pour rappel, il peut vous en coûter une amende de 90€. Mais au-delà de ça, vous n'avez rien à y faire. Vous êtes un véhicule, et les véhicules roulent sur la route, ou au mieux, sur la bande ou piste cyclable lorsqu'elle existe.

En roulant sur les trottoirs, non seulement vous donnez, en avait-on besoin, une mauvaise image du cycliste urbain. Vous donnez de quoi alimenter le discours des autosolistes haineux qui vous balancent : "Faites comme les autres, roulez sur les trottoirs".

Et bien sûr, là étant le pire de tout, vous êtes susceptibles de mettre en danger la vie des piétons, qui eux, ont toute légitimité à y circuler.

¹ Sauf si bien sûr le dit trottoir possède une bande cyclable.

Rules are made to be broken ... ou pas

Un article qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler celui du journaliste montréalais François Cardinal, qui fustigeait les "cyclistes desperados", et qui lançait à ceux-ci : "pour demander plus de respect, il faut en manifester".

Tout est dit dans cette phrase. Alors, s'il-vous-plait, mes chers confrères cyclistes urbain(e)s, ne faites pas le jeu des anti-vélo, respectez tout simplement les règles.

D'autant que toutes les études sur ce point sont claires : en ville, le vélo reste l'engin le plus rapide. Alors à quoi bon chercher à griller les feux ou les stops ?

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs