Cyclehoop, recyclage de mobilier urbain

Cyclehoop, by Anthony LauDans vélo urbain, il y a 'vélo', mais il y aussi 'urbain'. Notre 'terrain de jeu' est vaste, puisqu'il s'agit de la ville, ses rues, ses boulevards, ses pistes cyclables, ses trottoirs, ses escaliers et...son mobilier urbain !

Et si notre plaisir est de rouler à travers ces citadelles, il y a forcement un moment où il nous faut nous arrêter (oui, je sais, c'est dur). Et là, force est de constater que parfois, en l'absence d'un parking à vélo digne de ce nom, il faut user d'une sacré dose d'imagination pour trouver le meilleur point fixe afin d'y attacher votre monture. Et encore, quand les cyclistes arrivés avant vous ne sont pas tous agglutinés comme des mouches sur le seul poteau environnant !


Nous vous avions déjà parlé de ce concours de mobilier cyclable urbain organisé par la ville de New-york. Le fait est que les designers rivalisent d'imagination pour concevoir barrières et poteaux destinés à y attacher un vélo, et que bien souvent, les concepts les plus simples sont souvent les meilleures.

C'est probablement ce que s'est dit le jeune anglais acquis à la cause du vélo Anthony Lau, diplomé de l'école d'architecture Bartlett et concepteur du CycleHoop. Son idée est en effet relativement simple : transformer un simple poteau en rack à vélo en lui greffant des arceaux à bonne hauteur. L'avantage est que l'on réutilise le mobilier urbain existant dans des zones où les parkings à vélo étaient inexistants, tout en n'engageant que peu de frais, puisqu'il n'y a nul besoin de percer la chaussée et que le Cyclehoop peut être installé en quelques minutes par une seule personne.

Sur le même sujet  Endura, si tu choisis la vie, tu choisis le vélo

Cyclehoop, by Anthony Lau Cyclehoop, by Anthony Lau

Le Cyclehoop est en acier moulé et se fixe à l'aide de vis de sécurité. Sa finition est "frame friendly" car sa peinture est faites de plusieurs couches de vernis couché, au touché très doux. Coté utilisation, sa forme permet de pouvoir attacher le cadre ainsi que les deux roues d'un vélo. Des stickers peuvent être apposés sur le poteau pour informer les cyclistes sur les bonnes méthodes pour attacher son vélo.

Cyclehoop, by Anthony Lau Cyclehoop, by Anthony Lau

Pour promouvoir son invention, Anthony Lau propose même l'apposition d'un badge en acier sur les Cyclehoops, portant le nom de la municipalité ou de l'entreprise qui les ont installés, montrant ainsi leur engagement  envers les transports durables. Malin le Tony !

A savoir que le Cyclehoop à remporté le 1er prix de la catégorie mobilier urbain à la compétition internationale de design cyclable, Reinventing the bike shed.

> Cyclehoop.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)