Cycle to Work, le coup de pouce anglais pour le vélo

Cycle to Work, le coup de pouce anglais pour le vélo

1 mars 2011

À l'instar d'une bien maigre prime lancée par la ville de Paris, et qui de plus ne concerne que l'achat d'un vélo à assistance électrique, et tandis que les collectifs de promotion du vélo réclament depuis longtemps à l'état un vrai coup de pouce financier en faveur du vélo, le gouvernement britannique, lui, a su voir le vrai potentiel du déplacement à vélo, et a instauré depuis maintenant plus de cinq ans, le fameux programme Cycle to Work.

Il s'agit en réalité d'un régime qui permet à des salariés de bénéficier d'un prêt à conditions très avantageuses, dédié à l'achat d'un vélo et de ses accessoires, qui eux-même sont exonérés de toutes taxes, une partie étant en fait prise en charge par l'employeur de la personne. Ces conditions permettent d'économiser de 38 à 45 % sur le prix total d'un vélo et de ses accessoires. A la fin de la période, l'employé a la possibilité d'acheter le vélo à son prix d'occasion.

"A healthier workforce means higher productivity", traduisez : "Avec des employés en bonne santé, vous gagnez en productivité". C'est très probablement avec cette communication clairement ciblée que les membres du gouvernement ont dû réussir à convaincre le patronat anglais de mettre la main au porte-monnaie, afin de financer en partie les montures de leurs employés.

L'une des 1ères conditions étant bien entendu que le vélo serve principalement aux trajets quotidiens domicile-travail (oui, on voyait déjà les gros malins profiter de ce régime pour s'acheter de gros VTT ou de luxueux vélo de route, pour ne les sortir que le week-end...).

Ce mois-ci, une étude est parue confirmant le succès du programme : au total, ce sont plus de 400 000 britanniques qui ont pu s'offrir un vélo neuf accompagné de ses accessoires, en économisant en moyenne près de 40 % du  prix normal.

À lire  Rennes : des projets cyclables en débat

L'étude va plus loin en calculant l'économie de Co² réalisée par tous ces nouveaux cyclistes urbains : 133 500 tonnes, soit l'équivalent de ce que peux dégager une ville de taille moyenne.

Bien sûr, ce succès est également partagé par les magasins de cycles, qui ont vu depuis la mise en place du régime Cycle to work, une sérieuse augmentation de leurs ventes. Enfin, et est-il utile de le préciser, l'étude termine en notant que 87 % des sondés ont senti une amélioration significative de leur santé après avoir commencé à aller au travail à vélo.

Récemment, le gouvernement britannique a même étendu le système, notamment aux grandes entreprises, en leur proposant, en l'échange de nouveaux avantages fiscaux, de faire bénéficier à leurs salariés, non seulement de vélos en franchises d'impôts, mais également de fournir un vrai local à vélos, des vestiaires décents et même qu'ils aient la possibilité de réparer leurs montures, sur site ou à proximité.

Bien sûr, le succès de ce régime est encourageant, mais ne doit pas s'arrêter là. Il n'est encore proposé que par une minorité d'entreprises, et pour le moment, seulement 3 % de la population active anglaise va au travail à vélo.

Et vous, au niveau local (entreprise, municipalité), on vous propose des avantages sur l'achat d'un vélo, ou tout du moins on vous encourage à vous déplacer ainsi ?

> Voir l'article sur l'étude sur BikeRadar.

Crédits photos : Sffubs, Norma Desmond, Akuppa, Chapendra.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs