CussC, le vélo à relance mécanique

CussC, le vélo à relance mécanique

Velo-URBAIN-+-VAM-en-3D-réduit "Freiner, c'est accélérer..."

En terme de propulsion de votre vélo aujourd'hui, le marché est assez clair sur ce point : soit vous passez par une assistance électrique, soit vous utilisez votre bonne vieille huile de genoux pour appuyer sur vos pédales et faire avancer vos roues...!

Problème de la première solution : la technologie VAE est certes assez aboutie aujourd'hui, mais reste relativement lourde (poids du moteur, de la batterie...) mais également onéreuse.

Inconvénient de la seconde, si vous n'appuyez pas sur vos pédales, c'est simple : rien ni personne ne pourra vous aider à le faire...

Situé à mi-chemin entre le vélo classique et le VAE, voici venir le vélo à assistance mécanique, le VAM...

Le temps de la relance (mécanique)

Le CussC ¹, c'est son nom, est un vélo à relance mécanique imaginé par Bruno Civardi, fondateur de la société Spires Carbone et inventeur de ce procédé.

On ne vas pas rentrer dans les détails trop techniques, d'une part parce que le principe n'est encore qu'à l'état de concept, et que d'autre part il n'existe pas, à l'heure actuelle, de prototype fonctionnel.

Biais-éclaté-3-hd2L'idée de base est sommes toutes assez simple, puisqu'il s'agit de récupérer l'énergie cinétique produite par le freinage du vélo. Là où ça se complique, c'est que l'on souhaite ensuite emmagasiner cette énergie pour la restituer au moment où le cycliste en a besoin.

Cette énergie va donc être "stockée" à l'aide d'un ressort en fibre de carbone qui va s'enrouler dans l'axe de la roue arrière. A l'aide d'un bouton situé sur le cintre, on pourra ensuite "libérer" cette énergie pour fournir une assistance au pédalage. C'est le principe de la relance mécanique. On pourrait comparer cela au principe des voitures à friction de notre jeunesse.

Sur le même sujet  Bicycles for Humanity : améliorer le quotidien par le vélo

Grâce à ce procédé, on peut obtenir une véritable aide au pédalage, au même titre que celle fournie par un vélo à assistance électrique, à la différence que le CussC sera moins couteux à l'achat, non polluant à l'utilisation (pas de batterie à recharger régulièrement) et ensuite presque à 100% recyclable.

D'autre part, le module CussC pourra logiquement s'adapter sur n'importe quel type de vélo et ne devrait pas excéder les 2 kg.

5-CUSSC-2Un premier prototype a été modélisé en 3D par une équipe d’ingénieur de la Junior Entreprise des Arts et Métiers. D'après les premiers résultats virtuels, le module CussC est capable de stocker une aide au pédalage complète de 58m, avec 78m de freinage (en cumulé). Un freinage d'environ 9m permettra de relancer votre vélo sur environ 6,75m.

Évidemment, pour convaincre ses futurs investisseurs, Bruno a besoin de financement pour réaliser un vrai prototype fonctionnel et valider son projet en conditions réelles. Une première levée de fonds réussie à été réalisée sur le site de crowdfunding Kiss Kiss Bank Bank, qui va lui permettre de construire un 1er prototype du mécanisme; coque en métal, ressort en carbone plus les différents passages au banc d'essai.

Souhaitons-lui bonne chance dans cette aventure ! On a hâte de pouvoir tester un jour le premier vélo à assistance mécanique !

> Spires-carbone.com

 ¹ Cussc est un acronyme récursif pour "C'est Un Super Système Cussc".

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)