Critérium des confiné·e·s, le 2 mai 2020 pédalons unis contre un virus

Critérium des confiné·e·s, le 2 mai 2020 pédalons unis contre un virus

Aller plus loin en pédalant sur place

Commençons ce billet par une devinette: Quelle est la différence entre tous les vélotaffeurs confinés du monde?

Réponse: aucune, même s'ils ont tous constaté que si le bureau ne leur manque pas tant que cela, ils sont unanimes sur le sujet, le trajet pour s'y rendre leur manque terriblement.

De ce manque naît une envie, parfois un besoin.

Bientôt, bientôt...

Après le moment de sidération, de repli sur soi et les siens au début de cet épisode tout de même très bizarre que nous vivons avec ce Covid-19, est venu le temps de tenter de comprendre ce qu'il se passe et surtout tenter de contribuer, d'une manière ou d'une autre à apporter quelque chose aux autres.

Tenir un blog, écrire un article, un livre, c'est je crois un acte généreux. L'envie de partager quelque chose. L'envie de prendre par la main l'autre, l'emmener et lui faire découvrir une histoire, un point de vue. (Je suis d'humeur romantique aujourd'hui, l'effet COVID-19). D'ailleurs, pour celles et ceux qui suivent ce blog depuis longtemps, Xavier (le fondateur de Weelz!) est quelqu'un de généreux, qui a envie de partager avec sincérité. Le succès et la longévité de ce blog en sont deux preuves.

Avec Xavier donc nous cherchions, comment nous pouvions apporter une certaine contribution à la société, à cette période que nous sommes entrain de vivre. Tout en intégrant nos contraintes respectives. Rester chez soi était déjà une première bonne solution raisonnable. Très vite on a trouvé les limites de cette action.

On a cherché et puis la semaine dernière, nous avons vu la lumière ensemble. Le home-trainer, le vélo d'appartement était le nouveau mot à la mode dans la presse, sur les réseaux sociaux. Dans le même temps (oui, c'est très Macroniste comme expression mais vous ne connaîtrez pas nos opinions politiques, ce n'est pas le sujet), le vélo revenait sur le devant de la scène politique, comme la meilleure solution de mobilité de proximité en période post-confinement.

Avec la Fondation de France, Tous unis contre le virus

A partir de là nous nous sommes dit qu'il fallait créer un événement ludique, inclusif, accessible qui reprenait l'appareil du moment (le vélo immobile) et le détourner pour l'emmener vers les codes du vélo, du cyclisme, de la mobilité. L'envie toujours de créer un événement pour les autres, pour ceux qui véritablement sont au charbon, ceux qui sont dans le besoin.

Sur le même sujet  Vélo, la solidarité continue de s'organiser pendant le confinement

Après avoir passé quelques coups de fils, nous avons convenu que notre opération allait être au bénéfice d'une association, en l’occurrence, l'alliance de la Fondation de France, "Tous unis contre le virus". Une alliance qui agit au niveau national, même international, qui agit sur l'urgence mais aussi sur le long terme avec la recherche. Une alliance qui accompagne les soignants mais aussi les soignés et leurs proches.

C'est ainsi qu'est né le critérium des confiné·e·s Un projet simple et ambitieux. Tourné vers les autres. Aucune mécanique n'est mise en place pour gagner des followers ou obtenir plus de like. Les projecteurs sur ce programme doivent être dirigés vers la collecte en ligne et l'alliance et vers les coups de pédales que vous allez donner sur vos vélos d'appartements ou vos vélos pour vos déplacements indispensables!

"à chacun d'entre vous de choisir la raison intime pour laquelle vous souhaitez participer à cette opération"

Enfin à chacun d'entre vous de choisir la raison intime pour laquelle vous souhaitez participer à cette opération. Un proche parti, une amie qui soigne, un grand-parent en détresse. C'est votre histoire, avec ce critérium des confiné.e.s, nous vous offrons simplement une opportunité d'associer votre mode de vie -où le vélo n'est jamais bien loin- à une certaine forme de générosité.

Pour finir, nous avons créé des hashtags que vous retrouverez sur le site ici. Encore une fois l'idée n'est pas de gagner des likes mais bien de créer un momentum autour de ce projet. Plus de monde en entendra parler, plus nous collecterons pour l'alliance "Tous unis contre le virus"... et plus vite nous pourrons retrouver nos trajets quotidiens de vélotaf! (et c'est quand même vachement important notre trajet de vélotaf).

Retour en haut de page