Construisez des pistes cyclables et les cyclistes viendront

Construisez des pistes cyclables et les cyclistes viendront

Dans une décennie (voire moins), les villes auront plus de vélos que de voitures

"Construisez-les et ils viendront" (ou "Build it and they will come" comme disent nos copains anglo-saxons). C'est un adage bien connu des urbanistes pro-vélo, malheureusement encore peu compris par ceux qui ont en main l'avenir des infrastructures urbaines de nos villes.

C'est pourtant une notion de bon sens que de dire que, plus vous facilitez un mode de transport, plus celui-ci va se développer. CQFD.


Il suffit, pour s'en rendre compte, de regarder à quel point les urbanistes successifs depuis les années 50 ont réussi à créer un système routier d'une telle efficacité, que celui-ci continue chaque jour a enregistré des records de fréquentation.

Des records de fréquentation qui, malheureusement, entraînent des externalités négatives importantes : pollution (atmosphérique, sonore, visuelle), congestion, emprise sur l'espace public, sédentarité...

Il nous faut "un système vélo comme l'on a un système ferroviaire ou un système routier" rappelle souvent Olivier Schneider, président de la FUB.

Comme le dit l'urbaniste canadien Brent Toderian "On ne construit pas un pont en comptant le nombre de personne qui traverse la rivière à la nage". Ce qui veut dire que les municipalités ne doivent pas attendre que les cyclistes arrivent, elles doivent déclencher positivement la pratique vélo en améliorant leurs infrastructures cyclables.

Paris se transforme

Les voies sur berges parisiennes

Pour prendre un exemple tout chaud et tout droit venu de la capitale, n'en déplaise à ceux qui fustige la politique cyclable de la Ville de Paris. Voici les chiffres des derniers comptages réalisés, qui prouvent que celle-ci va dans le (bon) sens de l'Histoire.

Sur le même sujet  Dada Cycles, le casque vélo urbain sauce éco-durable

Des statistiques que partage Christophe Najdovski, adjoint d'Anne Hidalgo sur la question des transports et des mobilités (et également nouveau président de la fédération européenne des cyclistes (ECF)).

Sur le nouvel aménagement cyclable bidirectionnel quai François Mauriac, qui fait partie du Réseau Express Vélo (REV) parisien, on est passé de 45.000 passages vélo en 2018, à près de 80.000 en 2019, soit une augmentation de fréquentation de 66% (sachant que l'année n'est pas terminée).

Le nouveau totem vélo rue de Rivoli

Mais la progression la plus spectaculaire est celle de la piste cyclable du boulevard Voltaire. L'axe haussmannien a vu quasiment doubler le nombre de vélos l'empruntant. D'environ 100.000 passages cyclistes en 2018, on approche les 200.000 fin 2019, soit une augmentation de 82%.

En 2017, l'économiste Frédéric Héran déclarait dans un interview : "En 2030, il y aura plus de vélos que d'autos dans Paris". Avec une telle croissance, et étant donné le pourcentage déjà faible de ménages motorisés parisiens (< 13%), il est autorisé de penser que cette inflexion devrait arriver un peu plus tôt.

Bien sûr, il n'a pas qu'à Paris que ce phénomène se produit. Toutes les métropoles françaises enregistrent les mêmes augmentations. Regardez Bordeaux et son spectaculaire triomphe du vélo.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)