Vélo sous la pluie : savoir rester au sec

31 octobre 2017

Ha la pluie... elle est l’ennemi numéro 1 du cycliste (avec le vent, le froid, la sueur...). Toutefois, il suffit encore une fois de posséder le bon équipement, pour devenir, comme on dit chez nos voisins de la Belle Province, un cycliste 4 saisons.

Le poncho - ou cape de pluie pour les puristes - sera le plus efficace d'un point de vue protection. Sa coupe ample permettra de protéger à la fois le haut du corps mais également les jambes. Cela conviendra à des personnes pour qui la vitesse n'est pas un critère, car, évidemment, la prise au vent est maximale avec ce type de produit.

Pour ceux qui ont envie d'appuyer un peu plus sur les pédales, préférez une veste étanche, assez près du corps, pour éviter la prise au vent et les "flaps flaps" désagréables.

Pour le bas, le classique sur-pantalon de pluie sera le plus efficient pour rester les jambes au sec. Certains, comme par exemple le sur-pantalon ville 900 de chez Btwin, intègrent des protections à mettre par-dessus les chaussures. Autrement, des sur-chaussures existent, comme ce que mettent les routiers ou les vététistes. Efficacité garantie, mais moins pratique à enfiler et à retirer.

Pour la tête, si vous portez un casque, certains modèles possèdent des systèmes pour fermer les aérations. Sinon, des housses de casque étanches existent. Sinon, reste la capuche de votre veste, mais gare à la visibilité latérale.

Imperméable, étanche, comment s'y retrouver ?

Il faut savoir qu'il existe différents degrés d’imperméabilité. Lisez bien les propriétés techniques du produit avant votre achat. Les fabricants mesure l'imperméabilité d'un produit avec la technique dites de la colonne d'eau.

À lire  Vélo Québec, 50 ans de militantisme pour la bicyclette

Vous voyez souvent cette inscription "5000 mm" ou "10 000 mm". Cette mesure, exprimés en millimètre (ou parfois en Schmerber mais c'est équivalent), représente tout simplement la "profondeur" d'eau à partir de laquelle les gouttes d'eau commencent à pénétrer le tissu, avec la pression. Plus cette indication est haute, plus votre vêtement est étanche (1 Schmerber = 1 mm colonne d'eau = 0,1 mbar).

Evidemment, plus votre vêtement est étanche et moins il est respirant. Les matériaux avec une mesure haute de colonne d'eau sont aussi souvent assez lourd, ou bien s'ils sont légers, ils sont très chers. Choisissez aussi vos produits en fonction de la durée de votre trajet. Inutile d'investir dans une veste gore-tex si vous avez 15mn de route, une veste déperlante pourra suffire.

Enfin, sachez qu'à défaut, la bonne vieille technique du sac poubelle reste un classique efficace. Sinon vous pouvez aussi la jouer à la danoise en roulant parapluie à la main... (ou bien avec un Popins !).

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs