Confinement et fermeture des axes cyclables, la FUB saisit le Conseil d'Etat

Confinement et fermeture des axes cyclables, la FUB saisit le Conseil d’Etat

L'association cycliste dépose une requête en référé-liberté

Dans notre article sur l'attestation de sortie et les possibilités d'utiliser son vélo pendant la période de confinement, nous vous parlions de nombreuses verbalisations abusives de la part des forces de l'ordre, qui, par méconnaissance ou excès de zèle, ont dressé des procès verbaux sans fondements à des cyclistes désabusé·e·s (plus de 800 témoignages reçu par la FUB).

Autres conséquences fortuites du confinement, de nombreuses préfectures ont pris des décisions arbitraires et sans aucunes justifications, pour interdire l'accès à des axes cyclables en site propre ou des voies vertes, prétextant qu'ils ne servaient qu'à la promenade. Une attitude qui en dit long sur ce que pense nos élu·e·s sur le vélo comme moyen de transport.


"Tout cela illustre le retard de la France sur la perception du vélo comme étant un mode de transport résilient en temps de crise" précise Olivier Schneider, président de la FUB.

Après avoir plusieurs fois tenté d'alerter les pouvoirs publics, la Fédération des Usagers de la Bicyclette veut aller plus loin. Elle vient de déposer une requête en référé-liberté contre l'administration (Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Ministre des Sports, Police et gendarmerie nationales et plusieurs préfectures départementales).

Le document déplore que le gouvernement et les collectivités "prétendent que l'usage du vélo est interdit, de manière globale ou pour un ou plusieurs motifs déterminés, alors que les décrets n’interdisent pas l’usage du vélo".

Sur le même sujet  [Municipales 2020] Grenoble, Paris, Bordeaux, Strasbourg… ces métropoles où le vélo progresse

"Force est de constater malheureusement qu’il faut aujourd’hui saisir la justice dans cette période si compliquée pour elle, pour faire reconnaître aux yeux de tous le vélo comme moyen de transport !" conclut le communiqué.

Affaire à suivre. Le vélo semble pourtant une évidence et figure parmi les solutions les plus viables pour le déconfinement, afin de redonner de la mobilité (active) aux française·e·s, qui vont très certainement bouder les transports en commun et pour éviter un retournement dramatique vers la voiture individuelle.

Photo couverture: Soupeauxorties.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)