Cargonomia, un projet hongrois qui distribue de la nourriture locale et bio en vélo cargo

Cargonomia, un projet hongrois qui distribue de la nourriture locale et bio en vélo cargo

Le vélo peut, bel et bien, s'avérer un moyen de transport de marchandises efficace : Cargonomia en est la preuve ultime.

cargonomia_01_03

Originaire de Hongrie, ce projet social, imaginé il y a trois ans, vise à distribuer de la nourriture locale et bio (légumes, œufs, pains), au moyen de vélos cargos, construits de façon artisanale.

kolcsonzes1Il fonctionne sur la coopération entre trois acteurs et partenaires de l'économie sociale et solidaire installés dans les environs de Budapest :

La ferme bio du village de Zsámbok propose à la vente, des paniers de fruits et légumes, sur le principe d'une AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne).

Ceux-ci sont alors acheminés à Budapest via les vélos cargos, construits par la coopérative sociale Cyclonomia, un atelier vélo participatif fabriquant ses propres solutions low-tech pour transporter des marchandises en milieu urbain.

Ces vélos cargos sont ensuite utilisés par l'entreprise de coursiers Kantaa pour livrer la nourriture à ceux qui l'ont commandé.

Faire du lien social et créer des emplois

Représentant ainsi un véritable hub entre ces différentes activités (production de nourriture durable, solutions écologiques de transport de marchandises fabriquées sans énergie fossile, construction de vélos) et combinant les compétences de chacun de ces trois acteurs, Cargonomia vise à créer un lien direct entre producteurs et consommateurs de nourriture et à favoriser un échange juste et durable.

Le projet a permis de pérenniser une vingtaine d'emplois

berelheto-tricikli2Le but est aussi de montrer que des alternatives locales sont possibles pour créer de l'emploi, sans faire appel à des investissements étrangers.

Sur le même sujet  Dernier kilomètre, la vélogistique est l'avenir des villes

Une démarche bienvenue, d'autant plus qu'elle s'inscrit dans un contexte économique difficile qui voit la Hongrie (8ème pays du vélo derrière le Danemark et la Hollande) touchée par un fort taux de chômage, et 40 % de sa population vivant sous le seuil de pauvreté.

Pour l'heure, le projet a d'ores-et-déjà permis de pérenniser une vingtaine d'emplois !

Un centre logistique et de dialogue

veggie_cargoCargonomia a d'autres fonctions : il s'agit aussi d'un centre logistique participatif où quiconque peut venir tester, louer, acheter des vélos cargos, mais aussi les réparer, les recycler ou les construire soi-même.

Basé sur la convivialité avant tout, le projet se décline aussi en un espace de dialogue, en accueillant et co-organisant notamment divers événements (rencontres, manifestations culturelles et festives, ateliers sur le Do It Yourself, l'auto-suffisance, la transition durable ou la décroissance...) et en représentant par ailleurs un incubateur visant à faciliter la naissance de nouveaux projets sociaux et écologiques.

Bref, de quoi voir en Cargonomia un moyen vertueux de se déplacer, de consommer et de vivre ensemble, et un acteur phare de l'économie solidaire et participative en Hongrie !

De quoi donner, peut-être, des idées d'initiatives similaires à d'autre pays européens...

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)