Btwin Magic Bike, le futur du vélo électrique selon Decathlon

Btwin Magic Bike, le futur du vélo électrique selon Decathlon

Avec le concept de vélo électrique Btwin Magic Bike, la compagnie Decathlon dévoile une certaine vision du futur du VAE. Celui que nous pourrions apercevoir dans nos rues à l'horizon 2030, voire peut-être avant. Au-delà du design, la marque française pose quelques jalons d'évolutions techniques, pour certaines plutôt intelligentes. Le détail dans la suite de l'article.

Do you believe in (BTWIN) Magic ?

"Do You Believe in Magic ?" chantaient les Lovin' Spoonful. Decathlon lui croit dans le futur de la mobilité à vélo, au travers sa marque passion Btwin. Le BTWIN Magic Bike Concept 01, c'est sa vision d'un avenir proche en ce qui concerne le vélo électrique du quotidien. Elle évoque cette perception sur un site internet dédié.


Le Btwin Magic Bike présente de nombreux éléments que l'on a déjà pu voir et sur lesquels on a pu poser nos fesses, les vélos dits "connectés et intelligents" : VanMoof, Cowboy et autres Angell Bike. Le design du cadre est massif. On aime ou on n'aime pas (Clivant ?). Il fait un peu penser à un gros Vélib, avec un peu plus de design dans les lignes tout de même.

Des arguments pour séduire les automobilistes

Le Btwin Magic embarque des éléments que l'on commence à retrouver souvent sur ces "vélos intelligents" : éclairage intégré dans le design, console de bord avec écran tactile, clignotants, courroie, boite de vitesses automatique, moteur central. A penser que ce type de concept ne vise qu'à séduire une clientèle d'automobilistes. Et pourquoi-pas ? Si cela fonctionne et encourage le report modal. Reste à voir si le dit automobiliste a besoin d'une assistance électrique ou d'une technologie complexe pour se mettre à pédaler... (mais c'est un autre débat). Peut-être que les équipes de Décathlon peuvent lire notre retour sur la conférence de presse d'Angell, cet article dans lequel nous citons Marc Simoncini, il le dit lui-même "On s'est un peu trompés".

Sur ce point, les équipes Btwin n'inventent rien, mais reprennent ce qui fonctionne déjà bien ailleurs. "Ce vélo concept, appelé Magic Bike, incarne nos premières idées pour aider les cyclistes actuels et futurs dans leurs quotidiens" indique la marque. L'équipe responsable du projet précise avoir travaillé autour de trois axes structurants pour ce vélo : La simplicité d’utilisation, La sécurité du cycliste et de son vélo, la capacité à s’adapter à votre quotidien.

Concernant les accessoires, ce concept Magic Bike pourrait se vendre en version nue ; les porte-bagages avant et arrière se vendraient séparément, selon le besoin d'emport de l'utilisateur. Sur ce point, on trouve dommage d'avoir des systèmes propriétaires, incompatibles avec les sacoches du marché.

Des fonctionnalités pour faciliter la vie du commuter à vélo

Là où ce Btwin Magic devient intéressant, c'est en regardant plus en détails les autres fonctionnalités de l'engin. Et elles semblent plutôt malines ; taillées pour faciliter la vie quotidienne du commuter à vélo. On connaissait le "Kick Lock" du VanMoof - un petit coup de pied sur un bouton pour verrouiller le vélo, avec activation d'une alarme. Ici Btwin intègre la même idée directement dans la béquille. Une fois béquillé, le vélo est verrouillé et ne peut être utilisé à nouveau que par le propriétaire (démarrage sans contact, avec une clé ou directement avec le smartphone et l'appli dédiée).

Sur le même sujet  Cycles Gitane, un logo et une nouvelle identité, pour explorer la liberté (à vélo)

Parmi les autres specs disruptives, on notera le levier de frein unique (à droite) qui actionne les freins (à disque) avant (à 60%) et arrière (à 40%) (est-ce une bonne idée ? Nous serions bien curieux d'essayer). Un système monobrake qui, couplé avec la boite de vitesses auto, permet à l'utilisateur de n'avoir presque plus rien à gérer, si ce n'est de pédaler (avec assistance). Se pose bien sûr la question de la maintenance sur ce genre de système complexe (mais c'est - aussi - un autre débat).

Une autonomie modulable

En parlant d'assistance électrique justement, c'est la caractéristique technique la plus intéressante (à mon sens) sur ce vélo concept. Btwin a imaginé un principe de slot dans la poutre principale du cadre. Deux slots vont servir à embarquer deux batteries, le dernier slot sera là pour accueillir le chargeur accumulateur.

Cela signifie, pour un trajet court, vous pouvez choisir de ne prendre qu'une seule batterie, et laisser la seconde avec le chargeur à la maison. Votre monture s'allège. Besoin d'un peu plus d'autonomie ; hop, vous prenez aussi la seconde batterie avec vous. Vous partez plusieurs jours ? Vous prenez le chargeur avec vous, qui à sa place directement sur le vélo. Malin. Question autonomie, Btwin annonce 30 km avec une seule batterie, et jusqu'à 90 km avec les deux (selon le niveau d'assistance choisi on peut supposer).

Prix et disponibilité ?

On ne connaît ni l'un, ni l'autre. Pas de tarif annoncé, et encore moins de date de commercialisation ne sont pour l'instant avancés par Décat'. Bien sûr, ce Magic Bike reste un concept, qui préfigure les vélos électriques qui débarqueront peut-être demain dans les rayons de l'enseigne bleue. Decathlon a toujours eu une image de concepteur innovant - je pense au masque Easybreath, à la planche de surf gonflable Olaian et bien sûr l'iconique tente 2 secondes.

Dans le vélo, pour l'instant, le fabricant s'est plutôt contenter de suivre le marché, arrivant même très tardivement sur celui de l'électrique. Peut-être que cela va changer. D'autant qu'on notera, qu'à la différence des Angell, Cowboy ou VanMoof, Decathlon sait déjà faire de bons vélos. C'est une bonne base de départ, non ?

Retour en haut de page