Une nouvelle prime vélo électrique peu convaincante

Une nouvelle prime vélo électrique peu convaincante

Au 31 janvier 2018, le Bonus VAE ne sera plus... Enfin, pas tout à fait... la prime pour l'achat d'un vélo électrique va être reconduite, mais les nouvelles conditions d'obtention sont bien peu convaincantes.

Alors que la mise en place d'une subvention de la part de l'Etat d'un montant de 200 Euros pour acheter un VAE avait clairement boosté ce marché (qui n'en avait pas nécessairement besoin d'ailleurs, car il se porte plutôt bien depuis quelques années), 2018 ne devrait pas voir se répéter le même scénario. On vous explique tout...

Jusqu'au 31 janvier 2018

Si vous souhaitez acquérir un VAE, l'Etat vous offre encore une prime à l'achat. Le montant de cette aide est fixé à 20% du coût d’acquisition, et est plafonné à 200€ (sachant que le tarif d'un VAE correct se situe aux alentours de 1500€). La prime de l'Etat n'est pas cumulable avec les éventuelles primes VAE des collectivités locales.

À partir du 1er février 2018

"la prime est désormais uniquement accessible aux personnes non-imposables" Le nouveau décret (2017-1851) relatif aux aides à l'acquisition ou à la location des véhicules peu polluants vient d'être publié le dernier jour de l'année 2017.

L'obtention de la prime est désormais uniquement accessible aux personnes non-imposables. Le montant maximum (plafond) de la subvention demeure à 200€. Mais, cette-fois, l'Etat n'abondera, sur ce montant, que 100€. Les 100€ restants devront être financés par la collectivité locale. En d'autres termes, cela veut dire que les deux primes sont corrélées et que si la collectivité n'a pas mis en place de subvention, vous ne pourrez même pas bénéficier de celle de l'Etat !

"Art. D. 251-7-1. - Le montant de l'aide instituée complète le montant de l'aide allouée par une collectivité locale sans jamais lui être supérieur"

Si la précédente mesure avait été victime de son succès (coût de plusieurs dizaines de millions pour l'Etat), on est au moins sûr d'une chose, c'est que le nouveau dispositif ne jouira pas de la même réussite. Les nouvelles conditions sont clairement dissuasives. Seulement 5 millions d'Euros ont été alloués pour soutenir cette mesure.

Sur le même sujet  Visite chez le fabricant VAE Neomouv à La Flèche

Le secteur automobile toujours subventionné

Bien entendu, les grincheux anti-vae seront heureux d'apprendre que ce nouveau bonus ne sera finalement que peu utilisé. Certes, mais la prime VAE a eu le mérite de (re)mettre en selle des personnes qui étaient encore vélosceptiques et qui ont franchi le pas grâce à cette subvention.

Toutefois, comme nous l’expliquions dans un précédent article, il est encore regrettable que cette prime ne soit activable qu'à la condition de l'achat d'un vélo doté d'un moteur électrique, et non pour un vélo classique. Le vélo musculaire, s'il a moins d'attrait pour un usager quotidien, reste un excellent remède contre l'inactivité physique.

Mais ce qui est encore plus fâcheux selon nous, c'est le fait que le gouvernement offre toujours 1000€ aux automobilistes (2000€ pour les non imposables) qui vendent leur vieille voiture, non pas évidemment pour acheter un vélo, mais pour acheter une voiture neuve ou une occasion récente. Une prime qui va jusqu'à 2500 Euros pour l'achat d'une voiture électrique.

Alors que la ministre des transports a annoncé un Plan Vélo, il est dommage que le vélo ne bénéficie pas d'une telle incitation fiscale. D'autant que l'indemnité kilométrique vélo demeure elle-aussi toujours facultative, à moins que la récente note remise à la ministre puisse enfin la rendre obligatoire.

Le texte a été publié au journal officiel ce 31 décembre 2017.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)