[Bilan vélo part.2] Un second semestre et un nouvel espoir sur deux roues

[Bilan vélo part.2] Un second semestre et un nouvel espoir sur deux roues

Curieuse, stressante, horrible, atypique, étrange, difficile … les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cette année 2020. On continue de dérouler notre bilan vélo. Après s'être penché sur les six premiers mois de l'année, jetons un coup d'œil dans le rétro (vélo) sur le second semestre de cette drôle d'année.

Juillet 2020 : ne dites plus : "je me déplace à vélo"

De façon inattendue, le vélo s'est invité au grand bal de la mobilité des français. Des usagers des transports qui avaient auparavant 45mn de trajet ont brutalement découvert qu'ils n'étaient qu'à 20mn de vélo de leur travail. Ils sont entrés dans la grande fraternité du vélotaf. D'ailleurs, le terme n'est pas approprié. Ce ne sont ni des vélotaffeurs, ni des cyclistes, mais simplement des citoyens qui se déplacent à vélo. Il n'y a pas plus de culture vélo là-dedans qu'il n'y a de culture de l'aspirateur lorsque vous faites le ménage. Le vélotaf est mort, vive le vélo.


Août 2020 : des cyclistes de plus en plus visibles

En 2020, les cyclistes ont envahi les rues de Paris, de Milan, de New York ou de Rio de Janeiro. Un cap a été franchi. Ils ne font plus partie de la minorité invisible. Le réseau cyclable en place est parfois sous-dimensionné. On voit ça et là quelques micro-bouchons au feu rouge ou des zones de stockage cyclistes un peu étriquées. Mais diable, leur efficacité dans la mobilité est telle qu'ils ont beaux être nombreux, leur flux n'en reste pas moins fluide. Il n'en faut pas moins pour leurs détracteurs d'accuser le vélo de tous les maux. "On leur construit des pistes cyclables et ils ne s'en servent pas !". Un peu comme si l'on s'emportait face à une voie ferrée, en criant que c'est de l'espace gâché pour quelques trains par jour. Pour donner de la visibilité aux cyclistes et démontrer l'efficacité de leur moyen de transport, il faut les compter.

Septembre 2020 : Cargo bike is the new car

C'est la rentrée. Et l'été n'aura pas eu raison de la détermination des néocyclistes. A différents endroits de l'hexagone, les totems sont là pour en attester. A Paris, l'augmentation dépasse parfois les 50% à l'échelle d'une année. C'est magnifique, tout ce beau monde à vélo. Tiens, d'ailleurs, en parlant de vélo, on croise de tout. Une catégorie particulière se voit de plus en plus plébiscitée : le vélo cargo. Biporteur, triporteur, longtail - ce vélo des familles séduit de plus en plus les urbains lassés de la voiture. Les ventes de ces véhicules du futur grimpent en flèche. Et ça ne devrait pas s'arrêter en 2021.

Sur le même sujet  Entre dans la madness de la Mad Jacques Vélo 2020

Octobre 2020 : on ne se laisse pas abattre

Au début du mois d'octobre, on sent bien le vent tourner. La pandémie ne s'est pas arrêtée avec l'été. Les chiffres repartent à la hausse. Fin octobre, le couperet tombe, c'est un second confinement. Celui-ci sera bien différent. Comme si l'on avait appris à vivre avec le virus. Coté vélo, on le constate partout, confinement ou pas, les français continuent d'utiliser le vélo pour se déplacer. Le Covid n'aura pas raison du boom vélo.

Novembre 2020 : l'Etat "pouce" le vélo

Nous sommes confinés, mais pas résignés. La vie suit son cours. Du coté des usagers vélo, le Coup de Pouce Vélo continue de faire des heureux (et des ateliers surbookés). Le succès est tel que le Gouvernement décide même de le prolonger jusqu'en Mars 2021.

Pendant ce temps, les associations, collectifs et autres fédérations luttent contre un autre sujet : la règle des 1km/1h. Personne ne comprend réellement cette mesure absurde censée empêcher les regroupements denses mais empêchant les citoyens de s'éloigner de chez eux. La FFVélo demande l'annulation, puis c'est au tour de EELV et Génération Ecologie de déposer d'un référé-liberté. Enfin, un regroupement de 16 entités vélo françaises demande lui aussi de "limiter les contacts plutôt que les sorties".

Décembre 2020 : préparer 2021

Le second déconfinement arrive et avec lui, la règle des 1km/1h est remplacée par celle des 20km/3h. Presque aussi absurde mais toujours mieux qu'avant. On s'en contentera pour une quinzaine de jours. Il est temps de toute manière de penser à l'avenir et préparer 2021. Tiens justement, saviez-vous qu'à partir du 1er janvier, tous les vélos neufs qui sortiront des magasins devront être marqués ? Le marquage vélo concerne les vélos neufs dès le début de l'année, mais le marché du vélo d'occasion devra apparemment y passer aussi dès le mois de juillet.

Voilà, notre coup d'œil dans le rétro (vélo) est terminé. Et vous, c'est quoi votre bilan vélo de l'année ? Dites-nous en commentaires.

Retour en haut de page