[Bikepacking] Trois (Grands) Tours pour le prix d'un, il est libre Max

[Bikepacking] Trois (Grands) Tours pour le prix d’un, il est libre Max

Maximilian est sur son Triban, son Triban sur la route. Il vient de quitter Paris pour rejoindre Turin, sur son vélo, chargé comme une mule (l'autre manière de nommer le bikepacking). Il se lance dans une aventure (vous pouvez appeler cela un défi ou un challenge si ça vous chante). Rouler les trois Grands Tours cyclistes d'Europe continentale. Le Giro, le Tour de France et la Vuelta. 21,000km avec sa maison sur le vélo. Rien que ça ! C'est quoi son projet ? Il va où cette fois Max ?

C'est un Triban en titane équipé comme un Riverside ! A en perdre son latin !

Il porte un legging zébré, il roule en baskets

Maximilian, c'est une rencontre. Un froid samedi matin de décembre 2018, dans un peloton bariolé et raymondisé, Maximilian détonne. Le peloton est majoritairement composé de vélos en carbone, avec beaucoup de Rapha boys, quelques filles qui se comptent sur le doigt d'une main. Il y a bien quelques cuissards aux couleurs d'un club cyclosportif du coin. Il y a tout de même une certaine homogénéité de look dans le groupe. Tous roulons avec des pédales automatiques et en cuissard. Tout le monde sauf Maximilian. Il roule sur son vieux Peugeot acier des années 1980. Il porte un legging zébré, il roule en baskets. Et pourtant, plusieurs signes montrent qu'il n'est pas débutant. Ces cuisses en premier lieu. Des cuisses massives. Musclées. Puissantes. Son coup de pédale aussi. Ca grimpe ? Il se met en danseuse et avale la bosse comme un rien. Son attitude dans le peloton enfin. Il tient sa ligne, se met au chaud, parfois fait sa part du boulot pour prendre des relais. Il m'intrigue. J'engage la discussion.


Il est zen Max.

6 mois à vélo à travers l'Europe

Max m'explique qu'il rentre tout juste de 6 mois à vélo à travers l'Europe. Qu'il était en Turquie, aux portes de l'Asie, en Italie. Qu'évidemment son seul moyen de transport sur ce périple c'était le vélo. Qu'il roule en autonomie complète. Qu'il dort chez l'habitant parfois, sous la tente souvent. Il revient à Paris pour préparer son voyage suivant, la traversée des Amériques d'Anchorage (en Alaska) à Ushuaia (la pointe sud Argentine). L'air de rien une amitié se crée. Il me convie au pot de départ (Il part de Paris à vélo, rejoint l'Allemagne (à vélo) pour s'envoler vers l'Alaska. La Covid-19 l'empêchera de voir la Terre de feu. C'est a Santiago du Chili qu'il décide de rentrer après un an à rouler du nord au sud à travers l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud. Plus de 20,000km parcourus. 354 jours à pédaler.

Confinements 2020

Trois tours, comme les trois doigts de la main.

A peine arrivé à Paris en avril 2020. La France est confinée, il roule à nouveau. Il livre des repas pour les plateformes, pour soutenir les initiatives solidaires afin d'aider les sans-abris. Dès que la France est déconfinée, il repart sur les routes. En France et un peu au-delà des frontières. A son retour en décembre, il crée un groupe whatsapp des personnes avec qui il aime bien rouler. Je suis dedans (flatté !) . "De retour de mon périple, j'arrive à Paris le samedi soir 19 décembre 2020. Je dors à Honfleur la veille. Qui pour m'accompagner sur ces 200 derniers km ?". Nous sommes 7 à répondre présents. Une belle journée de fin d'automne, à rouler à travers la Normandie et l'Ile de France.

Sur le même sujet  [Evasion] Un carnet de voyage à vélo, pour ne rien oublier

Toucher du doigt l'ultra-distance

Max veut, à sa façon, toucher du doigt l'ultra-distance. Se mettre un peu de pression sur une notion de timing, de distance à parcourir. Se confronter à lui-même. Il profite du début d'année 2021 pour peaufiner son projet, pour entamer une collaboration avec la marque Triban de chez Décathlon et les équipements Vaude. C'est décidé, il va faire les 3 grands tours mythiques d'Europe. Le Giro, le Tour de France, la Vuelta. Il va les faire à sa manière. En autonomie, avec son équipement pour vivre, dormir, manger, boire. Il va faire les mêmes étapes. Absolument les mêmes. Enfin, les liaisons entre les villes d'arrivée et les villes de départ, il va les faire à vélo. Pas de train, pas de bus, pas d'avion.

Autonome

Ce soir c'est chaussettes au barbecue.

Pas de coach, pas de co-équipier, pas de mécano. Sur le Giro, par exemple, entre l'étape 3 qui arrive à Canale et l'étape 4 qui part de Piacenza, 165 km à pédaler dont (d'après Komoot) 3,18km de piste cyclable, 52,8km de nationale. Sur le Tour de France, entre l'étape 20 qui arrive à Saint-Émilion et l'étape 21 qui part de Chatou... 551km ! Une paille. La veille, c'est un contre la montre entre Libourne et Saint-Emilion (31km). Sur la Vuelta, l'étape 15 qui arrive à El Barraco, la 16 qui part de Lavado, 411 km ! Max est donc le seul pendant les annonces des parcours de ces Tours mythiques à s'intéresser de très près à ces saut de puces, qui sont, on le voit de sacrés morceaux ! Quand les coureurs voient ses étapes de liaison comme un moment qui permettra de tenter de se reposer plutôt que pédaler, Max, voit ces coupures comme des pensum à parcourir.

Le suivre, rouler avec lui, l'encourager

"Réaliser que mes journées sur le vélo puissent donner à d'autres l'envie de faire pareil me suffit."

Max ne nous a jamais demandé de parler de lui. Même quand on lui suggère d'écrire un livre sur ses aventures, il balaye l'idée (pour l'instant) d'un revers de la main. "Je reçois tellement des personnes que je rencontre en chemin. Celles qui m'hébergent, m'autorisent à camper dans leur jardin, qui me nourrissent, m'autorisent une douche. Je peux vivre ces moments grâce à la générosité des personnes que je croise, je n'ai pas envie d'en faire une démarche commerciale. Je suis déjà très heureux et chanceux d'avoir Triban et Vaude qui m'accompagnent. Je garderais ce mode de fonctionnement aussi longtemps que possible. Je n'ai besoin de rien d'autre. Réaliser que mes journées sur le vélo puissent donner à d'autres l'envie de faire pareil me suffit. Partager des émotions via les réseaux sociaux, c'est déjà beau."

A 10,000 followers sur Instagram Max offrait cette photo. Vivement la célébration du 20,000ème follower.

➡️ Lire une interview de Max sur ce projet, c'est là.
➡️ Ecouter une interview de Max, il était sur Rayons libres en décembre, là.
➡️ Vous voulez suivre son périple en direct: allez là.
➡️ Vous voulez voir quand il dévoile la partie face de son anatomie ? allez ici.
➡️ Vous souhaitez rouler un bout de route avec lui: c'est là.
➡️ Simplement l'encourager, liker ? c'est par ici.

Retour en haut de page