Biceberg & Bigloo, en Espagne on ré-invente le parking à vélo

Plus il y aura de vélo en ville et plus se posera indéniablement le problème pour "garer" son vélo. Au risque de voir des agglutinements de masses métalliques sur leurs chères barrières ou autre lampadaires, les municipalités ont tout intérêt à réfléchir et mettre en place des solutions efficaces.

Dans ce domaine, les concepts sont nombreux comme par exemple le Cyclehoop que nous vous avions présenté. Vous avez aussi probablement déjà vu la vidéo de cet incroyable parking à vélo automatisé japonais. Et bien c'est dans le même ordre d'idée (mais dans une taille revue à la baisse) que les espagnols de chez Biceberg ont conçu cet ingénieux système de parking à vélo.

L'idée original de ce parking à vélo enterré remonte à 1994, époque où la société Ma-sistemas concevait également des systèmes de surveillance sécurisé pour bicyclette. Le Biceberg est déclinable en différentes versions pouvant accueillir respectivement 23, 46, 69 et 92 vélos. Votre monture se retrouve ainsi entièrement sécurisée, dans un caisson, à l'abri des voleurs et des dégradations, et dans lequel vous pouvez même déposer vos effets personnels comme casque ou sac à dos.

7,50 de diamètre et jusqu'à 5,25m de profondeur pour le modèle 92 vélos, le système fonctionne à l'aide d'une carte personnelle que vous créditez selon votre désir d'utilisation. Moins de 30 secondes suffisent pour déposer ou récupérer son vélo. Des parkings Biceberg sont actuellement en fonctionnement dans plusieurs villes du nord de l'Espagne comme Saragosse ou encore Huesca.

Bigloo Bike ParkingToujours dans la même veine et développé par la même société, le B-igloo est lui un système de parking de surface pouvant accueillir jusqu'à 24 vélos. De conception plus récente que le Biceberg, il inclut une gestion à distance via une connexion 3G ou encore l'utilisation de carte RFID. Vous pouvez déposer ou restituer un vélo en une dizaine de secondes.

Sur le même sujet  Tourisme à vélo, le schéma national vélo avance

Le Bigloo fonctionne sur l'électricité de la ville mais peut également fonctionner à l'énergie solaire et même éolienne, permettant ainsi au système d'être installé temporairement sur des salons ou autres évènements. L'électricité produite peut même être revendue, permettant ainsi à la municipalité d'amortir le cout de son investissement.

Bigloo Bike Parking

Face aux nombreuses dégradations que subissent Vélib ou autre Vélov en France, le Bigloo peut apparaitre comme une bonne solution de parking sécurisé pour des vélos en libre-service. Une douzaine de parkings Bigloo sont actuellement en service dans le nord de l'Espagne comme par exemple à Barcelone. Mais d'autres sont également implantés à Rabat (Maroc), Lima (Pérou) ou encore Santiago du Chili !

Bien sûr, vous vous douterez que les deux systèmes peuvent être financés par de la publicité !
Plus d'infos sur Biceberg.es et Bigloo.es.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)