Barbara Pompili Ministre de la transition écologique, une bonne nouvelle pour le vélo?

Barbara Pompili Ministre de la transition écologique, une bonne nouvelle pour le vélo?

Elle va faire ses premières armes dans le nouveau gouvernement Castex, l'ex-députée de la Somme Barbara Pompili vient d'être fraîchement nommée hier soir à la tête du ministère de la transition écologique. Elle remplace ainsi Elisabeth Borne, désormais ministre du travail.

Barbara Pompili a été entre autres co-présidente du Groupe écologiste à l’Assemblée nationale et également Secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité. En 2010 elle participe au Congrès fondateur d'EELV, avant de finalement quitter le groupe en 2015 pour rejoindre les rangs LREM pendant la campagne 2017.


Précédemment, elle a présidé la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, et à ce titre, a suivi de près le projet de loi d'orientation des mobilités.

De bon augure pour le développement du vélo?

Barbara Pompili, les mains dans le cambouis

"Le vélo représente un mode de transport très intéressant car il est bon pour le climat et bon pour la santé !"

Les mots ci-dessus, elle les prononce en 2019 à l'Assemblée lors d'une séance tardive sur la loi Mobilités. Elle est d'ailleurs à l'origine de plusieurs amendements de ce projet de loi concernant l'usage du vélo. On notera que sur le port du casque, elle partage le point de vue de la FUB (et le notre), oui au port du casque, non à son obligation.

Si nous nous garderons bien de faire de la politique dans ces colonnes, sa nomination est donc plutôt une bonne nouvelle pour le développement et l'usage du vélo dans l'Hexagone. L'ex députée a d'ailleurs été plusieurs fois aperçue lors de congrès vélo, ceux de la FUB ou du Club des Villes Cyclables.

Sur le même sujet  Le festival vélo Sans les Mains #2, c'est ce weekend

Son engagement pour la bicyclette ne date pas d'hier et promet, espérons-le, des avancées sur ce point au plus haut niveau de l'Etat. Barbara Pompili est la quatrième ministre à ce poste en trois ans. Après les pieds et poings liés de Nicolas Hulot, l'action faiblarde de François de Rugy, un nouveau souffle vélo a été insufflé par Elisabeth Borne. Souhaitons que Mme Pompili se place dans la continuité de ce mouvement.

Elle a également activement participé à la Convention Citoyenne et soutient plusieurs propositions, notamment la question des implantations commerciales autour des villes, véritables aspirateurs à automobilistes.

Barbara Pompili (manteau gris panier rouge) aperçue lors d'une vélorution à Reims (Source)
#velotaf
Retour en haut de page