L'aventure à vélo avec le magazine Vélo Station N°3

L’aventure à vélo avec le magazine Vélo Station N°3

Gratuit et disponible en ligne ou en magasin

Non, ce n'est pas une idée saugrenue que de vouloir partir à l'aventure à vélo. C'est le printemps, selon nous c'est le bon moment. C'est aussi l'avis de l'enseigne Vélo Station dans son dernier magazine. Nous pourrions reprendre les éléments de langage de notre cher premier ministre, qui nous explique, clairement (ou pas) qu'au vu de la situation sanitaire, il convient désormais d'être confiné dehors, en bon citoyen. Pour être exact le gouvernement nous enjoint à être "Dedans avec les miens, dehors en citoyen." (1). Le vélo est un geste barrière. Le vélo est une solution citoyenne. Alors, nous pensons que vous, cyclistes du quotidien ou cyclistes au long cours, vous pouvez allègrement faire votre cette formule adaptée :"Dedans avec les miens, dehors en citoyen, achète ton pain, plus loin au-delà du rond-point." (2).

La vélo aventure : Prendre la poudre d'escampette

"Avec l'arrivée du printemps, vient, pandémie ou pas, l'envie de se projeter, d'aller loin, d'être bien."

Avec l'arrivée du printemps, vient, pandémie ou pas, l'envie de se projeter, d'aller loin, d'être bien. Ca tombe bien, c'est exactement la proposition de ce magazine numéro 3 proposé par l'enseigne Vélo Station, avec cette promesse en couverture : "Evadez-vous à vélo".

L'évasion, c'est une fuite ? Une fuite de quoi ? D'après Florence Lautrédou (3), psychanalyste, coach, et écrivain « La prison d'aujourd'hui, dont nous tentons si souvent de nous " évader "c'est, pour la majorité d'entre nous, la cellule urbaine. L'animal humain que nous sommes ne peut pas se sentir longtemps libre dans ces villes à l'air pollué, où, assis à longueur de journée, ses capacités motrices sont atrophiées. Il nous faut sentir la nature ! » (4). Alors oui, si vous pratiquez le vélo au quotidien pour aller et venir, vos capacités motrices ne sont pas atrophiées. Vos sorties quotidiennes vous font du bien, elles produisent aussi un manque. Je ne sais pas pour vous, mais de mon côté, plus je suis dehors sur mon vélo, plus j'ai envie d'être encore, plus souvent et plus longtemps dehors, à pédaler. Une addiction ? Certainement. (Ndlr : La devise de Jérôme : "Une journée sans pédaler est une journée gâchée.").

Partir à vélo oui, mais comment ?

Vous êtes plutôt gravel ou randonneuse ?

Comment ? A vélo, cela va sans dire. Oui à vélo, mais quel vélo ? Pour savoir vous avez, deux options, vous plongez dans nos plus de 2000 articles publiés depuis plus de 12 ans qui sont dans les limbes de Weelz ! et chercher laborieusement avec les mots clés: voyage, randonneuse, tourisme, bikepacking... Vous aurez de la lecture pour le weekend. Nous serons ravis de vous savoir avec nous. Vous apprendrez certainement plein de trucs et d'astuces, découvrirez des itinéraires, des présentations de vélos et d'accessoires.

L'autre option, filez dans un magasin Vélo Station proche de chez vous pour emporter sous votre bras ce magazine numéro 3 "Evadez-vous à vélo". Vous pourrez en profiter pour toucher, regarder, soupeser les vélos en exposition ; poser toutes les questions qui vous passeront par la tête pour commencer à préparer votre évasion. Et puisque Vélo Station, c'est pour l'instant un réseau de 13 magasins dans 12 départements, il se peut que vous ne puissiez vous rendre dans une boutique physique. La guigne ?

"Vous aimeriez avoir une randonneuse et un gravel (ça arrive, ce n'est pas grave)"

Pas de panique ! Vous pouvez lire ce magazine en ligne ! Vous découvrirez les 10 bonnes raisons pour lesquelles un gravel est peut-être votre vélo d'aventure de demain (peu importe la taille de l'aventure) ; et si vous n'êtes pas convaincus par le gravel, peut-être que les 10 bonnes raisons de considérer l'achat d'une randonneuse trouveront un meilleur écho dans votre philosophie du voyage à vélo (peu importe la longueur de la randonnée). Dans quelques cas, vous aimeriez avoir une randonneuse et un gravel (ça arrive, ce n'est pas grave, ça s'appelle être indécis, une étude très sérieuse indique que 99% des cyclistes sont heureux avec le(s) vélo(s) qu'ils/elles possèdent, mais quand même ils/elles ne seraient pas contre l'idée d'en avoir un de plus).

Sur le même sujet  1947, itinérance vélo dans les souvenirs de guerre d'un soldat américain

Partir à vélo oui, mais où ?

2021 raisons de voyager à vélo

Où vous voulez, où vous pouvez ! Nous serions tentés de vous dire, à vélo ce n'est pas la destination qui compte mais le trajet. C'est vrai et nous en sommes convaincus. Souvent le café pris au moment du demi-tour de votre boucle n'est pas intrinsèquement meilleur que le café que vous pouvez déguster en bas de chez vous. Il est juste meilleur parce qu'il emporte avec lui toutes les saveurs du trajet, toutes les odeurs traversées, tous les paysages embrassés. Partir où n'est pas la question essentielle. Même s'il faut bien le reconnaître, il y a des destinations plus agréables que d'autres. Ce magazine de Vélo Station vous propose quatre itinéraires à considérer comme des suggestions, des idées. Une fois que l'idée aura germée, revenez faire un tour ici. Weelz! propose une rubrique "Vélo tourisme".

Partir à vélo oui, mais avec qui ?

"Le voyage à vélo permet une autre rencontre, insoupçonnée, insoupçonnable."

C'est la seule question à laquelle ne répond pas ce magazine. D'une part, rappelez-vous l'appel du gouvernement qui préfère vous savoir avec les vôtres, en comité restreint plutôt qu'à droite à gauche. Sans être non plus complètement irresponsable, nous pensons ici (les équipes de Vélo Station seront d'accord avec nous), l'un des plaisirs de l'évasion à vélo est bien l'ensemble des rencontres. Vous allez rencontrez des lieux, des paysages, des villages, des villageois. Vous allez rencontrer des cyclistes, comme vous. Ils seront peut-être en gravel, alors que vous êtes en randonneuse. Vous envierez alors son choix de monture, l'inverse sera vrai aussi.

Ces cyclistes seront peut-être sur une aventure d'un an quand vous serez partis pour deux jours. Le voyage à vélo permet une autre rencontre, insoupçonnée, insoupçonnable. Vous allez rencontrer les vôtres, vous allez aussi vous rencontrer vous-même. Souvenez-vous, il y a quelques mois nous vous évoquions ce livre, Par les Routes de Sylvain Prudhomme, édité chez l'Arbalète Gallimard. Si vous ne l'avez pas encore lu, glissez le dans votre sacoche et amusez-vous à comparer si vous réussissez à rencontrer plus de monde que l'autostoppeur. Au retour, n'oubliez pas de nous dire.

Partir à vélo pour mieux revenir ?

La proposition avec ce magazine est intéressante. 56 pages qui vous ouvrent à l'univers du voyage à vélo. 56 pages qui vous prennent par la main, vous proposent en quelques heures une vision panoramique des types de vélo, des accessoires, des équipements, des idées d'itinéraires. La première étape de votre voyage va commencer là avec ce magazine.

Partir pour mieux revenir, C'est exactement la promesse du voyage à vélo, exactement l'analyse de Florence Lautrédou, exactement la proposition de Vélo Station, autant avec ce magazine numéro 3 qu'avec leur promesse générale. Si leur signature c'est "Mobilité, Style & aventure", c'est bien parce qu'il faut s'en échapper parfois de ces villes, non ?

➡️ Magazine Vélo Station N°3 "Evadez-vous à vélo".

(1) Avez-vous remarqué que c'est un alexandrin ? Le gouvernement, ce poète.
(2) Avez-vous remarqué que c'est un alexandrin ? Vous êtes entourés de poètes.
(3) Auteure notamment de « Cet élan qui change nos vies, l'inspiration » (Odile Jacob, 2014)
(4) Extraits de l'article paru dans Psychologie magazine, un lien ici pour lire l'article au complet.

Retour en haut de page