Assises Mobilité: Le Gouvernement veut lancer un plan vélo national

Assises Mobilité: Le Gouvernement veut lancer un plan vélo national

...mais qui sera inclue dans un plan "mobilité propre"...

Hier se déroulait la clôture des assises de la mobilité. Exit les grands projets, notamment ferroviaires. "Priorité aux transports du quotidien" fut le leitmotiv des différents groupes de travail. Chacun s'était réparti les grands topics des mobilités : plus connectées, plus propres, plus solidaires, plus intermodales, plus sûre et enfin, plus soutenables.

"Ne plus regarder le vélo avec condescendance"

La ministre des transports, Elisabeth Borne, a annoncé le lancement d'un plan vélo national, pour enfin prendre en compte le vélo comme une réelle solution de mobilité. "75 % des déplacements domicile-travail font moins de 5 km. Il faut arrêter de regarder le vélo avec condescendance en considérant que c'est un sujet mineur" a-t-elle déclaré hier.

"Il nous faut un système vélo comme l'on a un système ferroviaire"

Après 3 mois de concertations, chaque groupe a rendu sa copie hier soir, lors d'une grande plénière clôturant ces assises. C'est Patrick Oliva, directeur de la prospective et du développement durable chez Michelin, qui dirigeait celui de la mobilité propre.

Dans la vidéo ci-dessous, on le retrouve, aux cotés de Jean-Baptiste Gernet, l'adjoint mobilité du maire de Strasbourg et Olivier Schneider, président de la FUB. Ce dernier rappelle qu'il nous faut "un système vélo comme l'on a un système ferroviaire ou un système routier".

Un plan vélo pris dans un plan "nouvelles mobilités"

Le vélo a semble-t-il trusté une grande majorité des conversations et des débats qui ont animés les différents groupes de travail. Olivier Schneider, président de la FUB, nous confiait, lors de la dernière conférence sur le baromètre vélo, que les participants s'agaçaient d'entendre le mot "vélo" revenir sans cesse lors des discussions !

Sur le même sujet  [Test] Specialized Alibi, petit utilitaire qui ne manque pas d'air

Si l'on ne peux que se réjouir de l'annonce de la ministre, on est toutefois assez déçu des premiers chiffrages avancés. On parle de 100M€ par an, sur quatre ans (pour rappel, la FUB proposait 200M€ répartis sur 5 ans).

Cela peut paraître beaucoup, mais le hic, c'est que ce budget sera consacré aux "nouvelles mobilités". On peut craindre que le vélo se retrouve cannibalisé par d'autres sujets, plus "séduisants", comme le covoiturage ou la voiture connectée autonome... Un plan uniquement consacré au vélo pour une ville moyenne, c'est déjà près de 50M€.

Mais cessons de râler avant d'avoir vu les modalités de ce plan. Wait and see... Entendre les mots "vélo" et "mobilité" à un aussi haut-niveau de l'Etat est déjà en soi une énorme avancée ! Saluons, au passage, l'excellent travail de la FUB, notamment leur grande enquête sur la cyclabilité des villes qui a recueilli plus de 100 000 réponses.

Si vous souhaitez revoir l'intégralité de la restitution de ces assises de la mobilité, c'est par ici.

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)