Altura Vortex, cyclotourisme et bikepacking en mode ultra-léger

Altura Vortex, cyclotourisme et bikepacking en mode ultra-léger

En prévision d'une virée à vélo de deux semaines, on a demandé à la marque Altura (via son distributeur français Royal Vélo France) de nous faire parvenir un set complet de la gamme Altura Vortex. Sur le vélo, l'ensemble mélange des sacoches classiques, avant et arrière, avec des éléments bikepacking. Robuste, étanche et ultra-léger sont les trois maitre-mots de cette gamme Vortex de Altura. On a eu envie de vérifier en conditions réelles...

Vortex 2 par Altura, quelques grammes de finesse dans un monde de voyage à vélo

Oui, vous avez le droit de mélanger des sacoches classiques et des éléments bikepacking, personne ne vous jugera

Altura est une marque britannique. Elle conçoit des vêtements et de la bagagerie vélo depuis 25 ans. Cette collection Vortex existe dans la gamme du fabricant depuis quelques années. On a ici en main la version Vortex 2, revue et corrigée.


Les coutures sont thermosoudées. La fermeture se fait par enroulement (ou zip). La particularité de cette gamme, c'est le matériau utilisé. Une toile polyester enduite qui présente l'avantage d'être à la fois résistante à l'abrasion et aux coupures, 100% étanche, et surtout extrêmement légère. Seulement 260 grammes la sacoche de 15L. Pour vous donner un ordre d'idée, j'ai pesé une Ortlieb Backroller à près de 900 grammes. C'est une masse non négligeable gagnée sur le vélo.

Altura Vortex : Bikepacking et bike touring

En ce qui concerne les pièces bikepacking - sacoche de selle, sacoches de cadre et sacoches de cintre - le format est conventionnel par rapport à ce qu'il se fait sur ce segment. Seule la sacoche de cadre présente l'avantage d'être très volumineuse. C'est pratique, toutefois cela condamne l'usage de grands bidons. La fermeture des deux sacoches de cadre se fait, non pas avec une fermeture éclair classique, mais un zip plastique (similaire à un sac congélation) qui permet de renforcer l'aspect étanche.

Pour les sacoches de porte-bagages (15 L), le système d'accroche est différent d'une sacoche de cyclotourisme classique. C'est aussi ici que le fabricant gagne du poids. Altura a opté pour une système de sangles et de crochets qui vient simplement entourer les barres latérales du porte-bagages. Cela semble relativement simple, et robuste aussi. La solidité sera à confirmer à l'usage bien sûr. Évidemment, elles sont moins pratiques en revanche à enlever et remettre ; donc c'est moins pratique si vous prenez le train ou si vous dormez à l’hôtel et qu'il vous faut les retirer du vélo.

Sur le même sujet  [Teaser] De Hem a Us, du bikepacking en mode recyclerie

Tarifs corrects

Dernier point intéressant : le tarif, eu égard à la qualité (perçue) de la construction, ne semble pas excessif. Quelques exemples de prix : La sacoche Ultralite Vortex en 15 litres est à 60€ ; la sacoche de selle en medium ou la grande sacoche de cadre sont à 85€ ; la sacoche de cintre front roll est à 75€ (prix convertis et arrondis depuis le tarif en Livres Sterling, prix public recommandé).

Distribuée par Royal Vélo France, la marque Altura se trouve assez facilement dans l'hexagone, que ce soit chez votre vélociste local ou sur vos boutiques en ligne préférées. En parlant de lignes, à l'heure où vous lisez celles-ci, ces sacoches sont en cours d'usage, quelque part dans le sud de la France. Je tâcherais de compléter cet article en septembre pour vous faire un compte rendu plus complet après usage intensif.

A propos du vélo

Le vélo équipé est un Cube Nuroad FE (on avait déjà testé le Cube Nuroad Race FE sur la ViaRhôna). Il embarque de série des garde-boue métal avec accroches latérales pour sacoches à l'arrière (ACID SL). A l'avant, le vélo intègre un porte-bagage type plateforme Blackburn Outpost World Touring. On retrouve un stabilisateur pour la sacoche de selle (Woho Xtouring Anti-Sway).

Retour en haut de page