Adopte un Pony, le vélo partagé en mode disruptif

Adopte un Pony, le vélo partagé en mode disruptif

Le segment de la mobilité sans station, autrement appelée free floating (ou dockless) est en mutation rapide. Beaucoup de compagnies, principalement asiatiques, ont eu des croissances exponentielles avant de subir des chutes très sévères.

Si l'on met de côté les cimetières de vélo que vous avez tous vu (voir le travail du photographe Wu Guoyong), cet état de fait a au moins eu une conséquence positive: un tri parmi les acteurs du marché, restant ceux qui n'ont pas basé leur business sur le principe de l'envahissement massif de l'espace public mais sur une gestion plus raisonnée de leur flotte.


Petit poucet dans la jungle de tous ces opérateurs, la start-up Pony, dont le siège est basé à Angers (le seul opérateur dont le siège est français d'ailleurs), a engagé depuis quelques temps maintenant un autre modèle, plus disruptif, celui de l'adoption.

Adopte un poney

Leur principe "Adopt a Pony" est très simple: chaque vélo ou chaque trottinette de la flotte est à vendre. N'importe quel particulier peut ainsi devenir propriétaire d'un ou plusieurs éléments de la flotte Pony (vélo ou trottinette).

Vous devenez ainsi ce que la firme nomme un "Pony Angel": chaque fois que l'un de vos "Ponies" est utilisé, vous récupérez la moitié de la recette de la course. Exemple: Un utilisateur loue votre vélo Pony pour une course de 2€, Pony restitue sur votre compte 1€. En d'autres termes, vous remboursez votre mise de départ¹ au fur et à mesure que vos poneys sont utilisés.

"La force de pony c’est avant tout notre communauté [...] Si il y a un pony en bas de chez vous, il n’est pas tombé de nulle part, quelqu’un de votre entourage a décidé de l’acheter et de le partager. Utiliser un pony, c’est comme emprunter le vélo d’un voisin." indique Paul-Adrien Cormerais, CEO de Pony.

Pour tester le système, Weelz.fr a adopté un poney en novembre 2018 (vous pouvez leur donner un p'tit nom, le mien s'appelle … "Leader de Pignon"). C'est assez marrant car au début on se prend au jeu de le suivre sur l'application, et même d'aller le voir (peut-être afin de vérifier qu'il existe bien réellement?).

Sur le même sujet  Congrès Boîtes à Vélo Angers : "Le vélo est une réponse pertinente à nos nouveaux modes de consommation"
https://twitter.com/WeelzFr/status/1065533563234410497

Modèle de propriété décentralisée

Basée à Angers, Oxford et depuis peu à Bordeaux, le système Adopt-a-Pony a déjà fait ses preuves. Les premiers modèles vendus ont vite été sold-out. Il semble y avoir un engouement pour ce modèle de propriété décentralisée.

Si vous souhaitez vous porter acquéreur, les tarifs de Pony sont les suivants: 220€ le vélo (The Wolf), 720€ la trottinette (Ninebot) et 1550€ le vélo longtail (Double Pony - cf ci-dessous). Ce tarif incluant une assurance vol et dommage de 6 mois.

La société affirme un retour sur investissement rapide - une trottinette se rembourserait en 4 mois. C'est peut-être en effet le cas pour les trottinettes - plus souvent utilisées et plus chères au trajet. Pour ma part, mon vélo-poney "Leader de pignon" n'est remboursé qu'à hauteur de 50% seulement au bout d'un an.

Double Poney

Récemment, Pony entends encore disrupter (ce mot est décidément à la mode) un peu plus en lançant un modèle de vélo pour deux personnes. Ce "Double Pony" est un vélo type longtail, possédant une place assise derrière le pilote, idéal pour faire du covélotaf.

Un concept assez sympathique dans l'idée, même s'il faut avouer - au même titre que les trottinettes - que l'aspect "durable" reste discutable, puisque l'engin embarque ici un jeu de deux batteries.

Les Double Pony seront bientôt disponibles en circulation (et déjà dispo en adoption) dans les rues d'Angers, et prochainement à Oxford et Bordeaux. Pony a également répondu à l'appel d'offre de la ville de Paris pour sélectionner les opérateurs de trottinettes en libre-service.

> Adoptapony.com/fr

Retour en haut de page
Fermer cette popup
Ne pars pas comme ça !
On a encore plein de choses à te montrer...

Ne rate rien des prochains articles en t'abonnant à la WeelzLetter ! ( Et parfois, tu peux même y gagner des cadeaux)