Vélo urbain, Vélo de ville, tests vélo, tests accessoires, actualités, tendances, philosophie, personnalités. Weelz.fr le 1er Magazine Web sur le Vélo Urbain, Vélo de ville.
656_Batik_Bike_Girl

Masque anti-pollution, une solution pour éviter la pollution urbaine à vélo

15 janvier 2014

Edward_with_Mask4Dans "vélo urbain", il y a "vélo" (et tant mieux) mais il y aussi "urbain". Et vient avec ce terme tout un florilège de désagréments plus ou moins sympathique : bruit, stress, trafic et bien sûr pollution...

Cette pollution, composée de micro-particules rejetées par nos amis les automobilistes et autres motards, scootéristes et chauffeurs de bus, que nous inhalons gaiement en utilisant notre moyen de locomotion favori.

Certains n'en ont cure, d'autres le savent mais font avec, mais il y a des personnes que cela gêne réellement et qui vont chercher par tous les moyens de s'en protéger. C'est le cas de notre ami Lionel, cycliste urbain lyonnais, qui parcoure quotidiennement et par tous temps la Capitale des Gaules.

Il a eu la gentillesse de partager avec nous sa trouvaille pour combattre efficacement ces vilaines particules fines. Nous lui laissons la parole :

7 ans que je cherchais cette solution !

Depuis pas mal d’années je fais mes 8 km quotidiens dans Lyon, qu’il fasse chaud, froid, jour, nuit, pluie, neige, etc...

Le vélo c’est sans aucun doute le meilleur moyen de transport en ville : c’est le plus rapide (si si ! J’ai comparé avec le métro, le tramway, le bus, la voiture, la marche, le roller et même la trottinette), c’est sportif, économique, pas d’imprévus (bouchons, grèves, parking plein...) et, cerise sur le gâteau, ça ne pollue pas !

On ne pollue pas, mais qu’est-ce qu’on se fait polluer. C’est à mon sens le principal inconvénient.

masque_anti_pollution_city_respro1Plutôt adepte du minimalisme en terme d’équipement, s'en est quand même arrivé au point que je m’étais décidé à chercher une solution contre cette nuisance avec l’achat d’un masque Respro (Ndlr : retrouvez le test de ce masque réalisé en 2008 ici).

Résultat : déterminé à bloc, j’ai tenu une semaine avant d’abandonner pour cause d’inconfort vraiment éliminatoire. Le masque est scratché derrière la nuque et une fois installé repose sur… Le nez !

La pince en métal au final bouche les narines, ce qui fait qu’on doit respirer avec la bouche (qui justement filtre beaucoup moins que le nez), ça appuie trop sur le nez, en un mot : désagréable. Et puis le masque de snowboard par dessus c’est pas idéal…

109016112_a08d4f0192_zAh oui je vous ai pas dit ? Je circule avec un masque de snowboard. Pourquoi ? Filtrer complètement l’air qui m’arrive en pleine face et pas arriver avec des yeux rouges de lapin mixomateux le matin au travail, ne pas remplir un mouchoir entier après un trajet, pas avoir froid au visage en hiver et avoir un écran solaire (la nuit c’est moins recommandé mais ça passe). Une bonne solution surtout en cas de grand vents et de grand froids. Quoique parfois on puisse être embêté par un peu de buée. Après tout les motards ont bien une visière, non ?

masque-anti-pollution-veloJ’ai tenté l’achat la semaine dernière d’une autre solution, un truc sérieux ce coup-ci : un combiné écran et masque respiratoire professionnel.

Le truc utilisé dans l’industrie ou par les peintres (aérographe). Vous allez me dire il fallait oser. C’est un peu pour ça que je me dis que ça vaut le coup de vous partager mon retour d’expérience.

Le verdict après quelques jours d’utilisation : je ne pensais pas qu’il pouvait exister une solution aussi confortable ! Le volume d’air à l’intérieur est important, je respire mieux que dans le Respro, et surtout la conception est géniale : le masque anti-pollution (à la norme FFP2, mais le FFP3 existe aussi) est fixé sur les lunettes et du coup n'appuie pas du tout sur le nez.

"Même les odeurs ont quasiment disparu"

Même pour l’installer c’est plus simple que le Respro, grâce à de simples élastiques. Il n’y a qu’une seule taille mais étonnamment cela épouse la forme de mon visage (disons un visage de grand taille) à merveille et rien ne passe en dehors du filtre ! Même les odeurs ont quasiment disparu.

Les lunettes elles aussi sont confortables, l’angle de vision est large (plus qu’un masque de snowboard) et de petites aérations interdisent formellement la moindre buée sans pour autant gêner mes yeux sensibles. Mon seul regret c’est que cela ne fasse pas écran solaire mais pour le reste j’ai tout ce dont je pourrais rêver (enfin soyons clair le vrai rêve ce serait d'avoir l'air pur des Alpes au quotidien !).

En termes de look on est plutôt dans le style Tchernobyl. Moi je trouve ça plutôt hightech et le côté exubérant n’est pas pour me déplaire dans le sens où cela provoque des prises de conscience sur l’air que l’on respire en ville.

Au final je ne perds pas en confort, au contraire : quel bonheur de pouvoir dire aux bus et autres engins de chantier qui démarrent au feux : tu n’auras pas ma peau avec tes particules, vieux dégueulasse !

En conclusion je dirais que la solution anti pollution confortable existe enfin : allez-y les yeux fermés !

Vous pouvez trouver ce combiné masque + écran sur le site ProTechnique.fr pour un tarif de 30,55 € ttc.

656_Batik_Bike_Girl Weelz : On a trouvé également une autre alternative, sans l'écran mais avec un coté un peu plus fashion, chez le fabricant Vogmask, mais malheureusement pas disponible en France.

Crédits photos : Protechnique.fr, Vogmask, Otfrom, PKSafety.

Suivez Weelz sur Facebook/Weelz.fr et sur Twitter@WeelzFr.


Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

ProBikeShop
Alltricks
ChainReaction Cycles
LeCyclo

Articles relatifs
  • Simon Derauw

    Je me demande quelle est l'efficacité réelle de ce(s) masque(s). Celui-ci protège contre les aerosols mais qu'en est-il des micro-particules? A ma connaissance il n'y a aucune étude prouvant l'efficacité de ces masques pour les cyclistes urbains. Peut-être bloque-t-il les odeurs en laissant une fausse impression de protection. De plus ces masques donnent une image négative de la pratique urbaine du vélo et renvoient à une pratique dangereuse.

    Donc pour le moment je vais plutôt me cantonner à des principes qui ont déjà fait leurs preuves :
    - Rouler calmement, ça diminue la profondeur avec laquelle on ingère ces micro-particules.
    - Choisir des itinéraires où le trafic est moindre (et où on est donc moins exposé).

    http://www.provelo.org/fr/rd/d.....l-solution

  • Pingback: Le vélo urbain sur la toile n°176, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain

  • moebus

    Pour répondre sur l efficacité des masques professionnel les masques sont efficace mais protégé des particules fine que a partir du fpp3 et supérieur , le masque utiliser dans le test conviendrait plus pour du meulage ou du travaille en milieu poussiéreux avec risque de projection car il n y a pas de charbon actif pour ce protéger des vapeur organique dégager par les aérosol .
    Mais le problème de ce type de masque réside plus de la contrainte de le porter et la sensations d'étouffement du au fait qu'on a plus de mal a respiré vu que l'aire du passer dans les filtres et ça la freine .
    Pour l'image que ça donne je dirais juste que ça montre qu'il y a un réelle problème sur la qualité de l'aire que l'on respire polluer par les diesel

  • moebus

    Pour répondre sur l efficacité des masques professionnel les masques sont efficace mais protégé des particules fine que a partir du fpp3 et supérieur , le masque utiliser dans le test conviendrait plus pour du meulage ou du travaille en milieu poussiéreux avec risque de projection car il n y a pas de charbon actif pour ce protéger des vapeur organique dégager par les aérosol .
    Mais le problème de ce type de masque réside plus de la contrainte de le porter et la sensations d'étouffement du au fait qu'on a plus de mal a respiré vu que l'aire du passer dans les filtres et ça la freine .
    Pour l'image que ça donne je dirais juste que ça montre qu'il y a un réelle problème sur la qualité de l'aire que l'on respire polluer par les diesel

  • Guillaume Pitel

    Après une petite huitaine d'années de vélo urbain, entre 25 et 10km par jour à Paris, j'ai commencé à avoir de sérieux problèmes respiratoires il y a deux ans. Je n'arrête pas de "cracher mes poumons", à cause d'un asthme assez pénible. J'ai essayé le Respro (FFP1) sans vraiment être satisfait. Je viens d'acheter le masque dont parle Lionel sur protechnique, et pour l'instant, c'est plutôt pas mal. Concernant les questions sur les micro-particules, la réponse est oui, le FFP2 filtre une bonne partie des micro-particules (92% des particules de 0.6 microns en moyenne : http://www.distrimed.com/fp_gm....._ffp3.html ), or le Diesel produit des micro-particules entre moins de 2.5 et 10 microns http://www.sciencesetavenir.fr.....genes.html

    Donc je pense que ce n'est pas juste l'odeur qui diminue.

    Maintenant il y a des inconvénients : buée, impossible de cracher ou se moucher sans tout enlever, et une capacité respiratoire diminuée (à vue de nez j'ai 75% de ma capacité habituelle). Ceci dit, quand je roule en zone polluée, je restreins volontairement ma respiration, ce qui est encore pire.

    Gros point positif : les yeux. Avec le respro, mes lunettes se prenaient plein de buée lors de l'expiration. Là c'est un vrai bonheur.

    Côté look, on peut dessiner un smiley sur le masque, et de toute façon j'ai pas trop le choix, sinon je dois arrêter le vélo et prendre ma voiture... :(

  • tns

    Qu'est-ce que c'est que ce commentaire qui reprend au mot près la page citée ?
    Et puis "donner une image négative", quelle idée... Est-ce qu'on dirait ça des motards qui roulent casqués : hou les vilains, vous "renvoyez à une pratique dangereuse" ! Roulez plutôt tête nue au mépris du danger !

    Les bras m'en tombent...

  • Simon Derauw

    C'est ce qu'on appelle citer ses sources. Sinon vous avez parfaitement raison le casque renvoie également à une pratique dangereuse c'est une des raisons pour laquelle beaucoup de gens pensent qu'il ne faut pas rendre le port du casque à vélo obligatoire. Il faut trouver le juste équilibre entre son efficacité réelle et la barrière qu'il constitue pour les novices du cycle.

  • tns

    Vous avez parfaitement raison et on devrait d'ailleurs rendre le sourire des cyclistes obligatoire : l'attitude crispée qu'ils empruntent derrière les nuages gris des bus diesels donnent une image négative de la pratique urbaine du vélo.

  • http://www.mobilityurban.fr Mobilityurban.fr

    Bonjour, vous allez pouvoir mettre à jour votre article, les masques dans 5 déclinaisons colorées de VOGMASK sont distribué en france sur mobilityurban.fr http://www.mobilityurban.fr/ac.....pollution/
    Hyper léger, et certifié N99
    Par ces temps de pollens, ca peut aider!

  • Emmanuel Fruchard

    Merci pour vos articles sur ce thème.

    Étant moi-même allergique et sujet à des bronchites chroniques, j'ai testé le masque Respro depuis un an. Je ne suis pas complètement guéri, mais me sépare un peu plus de mon mouchoir (disons qu'il m'arrive de ne plus l'utiliser tous les jours) et le filtre se salit assez vite, environ tous les 200 km parcourus.

    J'ai rédigé un article sur la pollution de l'air à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), à ce lien :

    http://ps.saintgermain.over-bl.....75438.html

    A la lecture de votre dernier article, j'hésite à changer de masque. Personnellement je ne ressens pas le besoin de porter des lunettes de protection (en plus de mes lunettes de vue). Avec Respro je n'ai pas de problème de buée lorsque j'oriente bien la sortie d'air vers le bas.

    Je pense qu'il y a un créneau pour un modèle efficace (mieux que le Respro) et dédié aux cyclistes.
    Merci encore !