Vélo à assistance électrique, une nouvelle prime pour 2018 ?

12 octobre 2017

Dans le nouveau projet de loi de finance, nous apprenions à regret la fin de la subvention de l'Etat pour l'achat d'un vélo à assistance électrique (arrêt prévu au 31 janvier 2018).

Comme nous l'avions déjà évoqué, nous avions des doutes sur le bien fondé de ce bonus. Pourquoi privilégier une partie de la filière vélo (le VAE) alors que beaucoup de monde souhaiterait tout simplement être aidé dans l'achat d'un vélo classique (musculaire). Lire notre article à ce propos :

Toutefois, le vélo électrique à des avantages indéniables et permet à beaucoup de non-cyclistes de se mettre au vélo. Et un cycliste de plus, assisté ou non, c'est toujours une voiture de moins sur la chaussée (#OneLessCar). Il était donc regrettable que le gouvernement la supprime.

Un nouveau dispositif pour 2018

Mais youpi, la ministre des transports, Elisabeth Borne, vient d'annoncer lors de l’inauguration des rencontres nationales du transport public à Marseille, qu'un nouveau dispositif devrait voir le jour dès février.

Sous quelle forme ? On ne le sait pas pour le moment. Pierre Serne, conseiller régional EELV d’Ile-de-France et actuel président du Club des villes cyclables a annoncé qu'il allait travailler avec le ministère pour mettre en place cette nouvelle prime.

Une mobilité vraiment active ?

Plus qu'un coup de pouce financier, la prime dans sa forme actuelle a permis de relancer la filière VAE. Et force est de constater que cela a plutôt bien fonctionné. En 2016, il s'est vendu 134 000 vélos électrique soit une croissance de 31% par rapport à l'année précédente ! Et les prévisions de vente sur cette année évoquent un quasi-doublement, pour passer à 250 000 unités.

"La prime a fait revenir les gens dans les magasins spécialisés et c'est une bonne chose"Ce marché tire donc la filière vélo vers le haut. Elle a permis à de nombreux revendeurs de maintenir des chiffres d'affaire corrects, tandis que le marché du vélo musculaire, sans être morose, reste dans des proportions plus faibles. La prime a fait revenir les gens dans les magasins spécialisés et c'est une bonne chose.

Mais cela étant dit, la subvention a profité à tout le monde, peu importe l'utilisation de la personne et le type de monture achetée. Le financement s'est donc destiné autant aux actifs qu'aux retraités, autant aux cyclistes urbains qu'aux vététistes.

En soi, je n'ai pas de problème avec cela. Mais au delà de vouloir relancer une filière, il faut aussi considérer ce dispositif comme une invitation au changement de comportement, pour aller vers une mobilité plus active et aussi plus propre.

Ainsi, il serait bon que le nouveau dispositif puisse s'assurer que le futur propriétaire de vélo à assistance électrique, utilise bien sa nouvelle monture à des fins de déplacements, et notamment en remplacement d'une voiture. De quelle manière, c'est à l'Etat d'en décider.

Vecteur d'emploi

Comme nous l'explique Olivier Schneider, le président de la FUB, dans la vidéo ci-dessous, le vélo, musculaire ou électrique, est un très important vecteur d'emploi. 100€ dépensés dans l'industrie du vélo créé 15 fois plus d'emploi que dans l'industrie automobile.

Et si l'ont peut douter des vertus écologiques de tels véhicules à assistance électrique, il rappelle aussi qu'avec 5kg de lithium, on fabrique une seule batterie de voiture ... contre 100 batteries de vélo !

"Le vélo électrique est un instrument génial pour encourager le report modal" Le vélo électrique, loin d'être un simple outil marketing à destination des politiques, des fabricants ou des revendeurs, est un instrument génial pour encourager le report modal. Effort, sueur, dénivelé... il gomme de nombreux défauts du vélo musculaire et devient donc par la même beaucoup plus sexy et séduisant aux yeux de tous.

Nous allons donc surveiller de près les prochaines annonces qui donneront plus de détails sur ce nouveau dispositif d'incitation à l'achat d'un vélo électrique. Qui sait, peut-être qu'il englobera aussi les vélos classiques ... ?

Dans tous les cas, il reste un travail gigantesque sur la politique cyclable, au regard de l'objectif de part modale vélo, fixée à 12,5% au niveau national d'ici 2028 ! À ce propos vous avez jusqu'au 30 novembre pour répondre à l'enquête de cyclabilité de la FUB :

Crédits photos : Andreas Kambanis.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs