Vélo urbain : dérailleur ou moyeu à vitesses intégrées ?

24 mai 2017

Le dérailleur est l'indétrônable leader de la transmission vélo ! Mais il existe un autre mécanisme de transmission très performant appelé le moyeu à vitesses intégrées. On compare pour vous les deux systèmes de transmission pour le vélo urbain !

La transmission à dérailleur

Un dérailleur arrière déplace la chaîne d'un pignon à l'autre sur la cassette afin de permettre le changement de développement.

Avantages du dérailleur vélo

> Un prix abordable
> Une gamme large pour choisir un dérailleur adapté à ses besoins
> L'entretien et les réglages relativement faciles
> De nombreuses pièces détachées disponibles

Inconvénients du dérailleur

> Les croisements de chaîne à éviter à l'utilisation
> La chaîne qui saute ou qui peut dérailler en cas de mauvais réglage
> L'entretien fréquent de la chaîne et son remplacement
> Le dérailleur arrière fragile et exposé aux chocs

Le moyeu à vitesses intégrées

Le moyeu à vitesses intégrées est un mécanisme se rapprochant d'une boîte de vitesse de voiture utilisant des systèmes « planétaires » à engrenages intégrés. Tout est à l'intérieur du moyeu de la roue arrière. On retrouve des moyeux à vitesses intégrées de 3 à 14 vitesses pour les modèles les plus performants, mais un seul pignon.

Avantages du moyeu à vitesses intégrées

> La résistance grâce à un mécanisme étanche et bien graissé, moins exposé à la pluie, à la poussière et aux chocs.
> La fiabilité : les vitesses ne sautent pas.
> Pas de risque de dérailler.
> Un entretien minimum.
> La possibilité de changer de vitesses en pédalant et à l'arrêt selon les modèles (le top quand on s'arrête à un feu en ville !).
> La chaîne est toujours parallèle : elle s'use donc moins vite.

Inconvénients du moyeu à vitesses intégrées

> Des révisions à faire par un spécialiste, même si elles sont recommandées seulement après plusieurs milliers de kilomètres.
> Un prix plus élevé à l'achat par rapport à une transmission à dérailleur.
> La nécessité de tendre la chaîne à chaque démontage de roue arrière.
> Poids plus élevé.

La transmission à dérailleur représente le système le plus utilisé pour le vélo urbain de nos jours, notamment parce que les moyeux à vitesses intégrées ont longtemps été limités à 3 vitesses. Mais le système de vitesses intégrées au moyeu vous apporte un vrai confort à l'utilisation et dans la durée, surtout en utilisation urbaine. Il suffit simplement d'être prêt à faire un investissement !

Les systèmes intégrés les plus courants aujourd'hui sont ceux de Shimano (Nexus et Alfine), mais l'américain Sram¹ en conçoit également (I-Motion, Automatix, Dual Drive). On retrouve également parfois ceux de l'anglais Sturmey-Archer, un fabricant historique de moyeu intégré.

Pour les budgets plus confortables, n'hésitez-pas à aller voir du coté de Rohloff (la Rolls des moyeux intégrés), mais également NuVinci (le fameux moyeu à variation continue) ou encore Pinion (une sorte de boite de vitesses au niveau du pédalier cette-fois).

Vous avez déjà essayé le moyeu à vitesses intégrées pour vos déplacements urbains ? Qu'en pensez-vous ?

¹ Sram avait racheté à l'époque l'allemand Sachs qui fabriquait le moyeu Torpedo

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • zouc

    Pour affronter la jungle urbaine un moyeu NEXUS 7 ou 8 c'est l'idéal ; testez le ; essayez le et vous ne reviendrez JAMAIS à votre ancien dérailleur qui craque ........
    L'Alfine 8 et - ou 11 c'est excellent également ; et ensuite il y a le NUVINCI ; le ROHLOFF et le PINION ( là le budget s'envole ....... ).

    Une courroie et un moyeu Rohloff et - ou Pinion ça doit être grandiose j'imagine ???.......

    Les riders qui ont testé - essayé - possèdent ce genre de moyeu sur leur bike ; leur avis sont les bienvenus....

    A+......
    BIZ.
    OLIVER.

  • Revalama

    Nexus 7 TB.
    Nexus 8 c'est de la merde, ça grippe quand il gèle, ça s'use très vite et c'est peu fiable: j'en ai fait les frais: 2 nexus 8 remplacés, pleins d'ennuis puis définitivement foutus après moins de 10.000 km. De la merde, plus jamais.
    Alfine:? mais j'ai des échos mitigés.
    Rolhoff nickel mais il faut se le payer.
    Pinion impayable.

    De façon générale, c'est très agréable comme système mais pour l'entretien, c'est beaucoup plus compliqué quoique moins fréquent.

    Sinon un dérailleur de bonne qualité, ça reste une option très performante et très fiable (même le rolhoff et le pinion n'offrent pas les mêmes rapports) , avec il est vrai l'inconvénient de ne pas pouvoir changer de vitesse à l'arrêt, ça nécessite un peu d'anticipation. Et bien sûr, il faut savoir s'en servir, c'est un peu plus subtil de ce point de vue, mais tout de même pas si compliqué.

  • okko

    Mon Nexus 8 à 22000kms et tourne Nickel, question d'usage?
    ne pas appuyer sur la pédale au moment du passage de vitesse par exemple...

  • Revalama

    Ne vous en faites pas je sais comment l'utiliser. J'ai un nexus 7 qui a 30.000 km sans problèmes.

  • Revalama

    ne vous en faites pas, je sais comment l'utiliser, j'ai un nexus 7 qui a 30.000 km sans problèmes.
    Et un dérailleur qui a 120.000 km sans problèmes non plus.

  • Franck Marcé

    Vélo urbain Rolhoff depuis près de 10 ans. Une folie (1800 € !) mais que je ne regrette pas une seconde. C'est increvable, ça ne bouge pas, ne se dérègle pas (une révision annuelle ; une vidange tous les deux ans), c'est très performant, silencieux, avec un passage des 14 vitesses très fluide, régulier et parfaitement étagé. On a toujours la bonne allure. En cas de souci (un filetage maté, impossible de resserrer l'écrou de la roue) les pièces de rechange sont disponibles donc pas de problème de maintenance. Mon regret ? A l'époque, les courroies n'existaient pas. Ça doit être encore plus souple et silencieux.
    Au-delà du prix et du poids, il faut savoir que le moyeu, qui est un peu résistant au début, doit se roder pendant 1000 à 2000 kilomètres pour atteindre sa pleine performance. Par ailleurs, il s'agit d'un moyeu de 7 vitesses avec un réducteur aux allures basses pour en faire 14. En roulant, on entend un cliquetis comparable à une roue libre quand on ne pédale pas. Un détail. Vous avez quelques sous devant vous mais vous hésitez ? Foncez.

  • Freyr Gunnar

    "Inconvénients du dérailleur" : vous avez oublié : l'obligation de toujours anticiper avant de s'arrêter afin de ne pas se retrouver sur un trop gros braquet pour redémarrer. Pas toujours possible en ville.

    "Inconvénients du moyeu à vitesses intégrées
    > Des révisions à faire par un spécialiste, même si elles sont recommandées seulement après plusieurs milliers de kilomètres.

    Très exagéré : un modèle à graisser n'a besoin d'un nettoyage + regraissage que toutes les x années; un modèle à bain d'huile (Alfine 11 ou Rohloff) est faisable même avec deux mains gauches.

    > La nécessité de tendre la chaîne à chaque démontage de roue arrière.

    Tiens donc. Avec un tendeur de chaîne ou un boîtier excentrique, ça n'est pas nécessaire.

    > Poids plus élevé.

    Quand on mesure l'intégralité de la transmission, c'est loin d'être garanti.

    Pour info, le moyeu à vitesse est plus ancien que le dérailleur (1902 vs. années 30) et équipe la grande majorité des vélos de ville en Europe du nord. Les raisons pour lesquelles les Français continuent à galérer avec un dérailleur : 1) vélos bas de gamme (prix moyen neuf 300€) et 2) très faible usage du vélo comme moyen de transport : en France, vélo = loisir = VTT/route, donc dérailleur. CQFD.

    Pour info, SRAM a annoncé récemment abandonner le secteur des moyeux à vitesse. Peut-être sera-t-il repris par une boîte asiatique comme Sturmey-Archer.

  • Freyr Gunnar

    Revalama > Nexus 8 c'est de la merde, ça grippe quand il gèle, ça s'use très vite et c'est peu fiable

    Le Nexus 7/8 n'est pas utilisé dans les pays aux hivers froids comme l'Allemagne ou l'Autriche?

  • Revalama

    Faux. J'ai roulé avec dérailleurs 15 ans, puis 10 ans avec nexus 7 et 8. J'ai déjà dit ce que je pense de ce dernier, mais je n'ai rien en principe contre le système. J'utilise encore un nexus 7 sur mon vélo pliant, et j'en suis revenu à un dérailleur de qualité sur mon vélo d'expédition pour mes longs voyages, avec lequel je roule avec en ville au quotidien également. Avec (grand) bonheur. Mais j'ai aussi essayé un rolhoff et j'ai des amis qui l'utilisent: c'est formidable aussi. Juste 800 € de plus.

  • Revalama

    Je parle d'expérience. J'ai roulé avec 2 nexus 8. Deux fois les mêmes problèmes. Sous les -1°C ça grippe complètement: inutilisable. Je vous passe les autres problèmes.
    Je n'ai peut-être pas eu de chance mais ça m'a coûté cher et ça m'a dégoûté. Pas de soucis avec le 7.

  • Manu

    Utilisateur d'un Alfine 8 au quotidien depuis plus de 6 mois, j'en suis très satisfait.
    Ceci dit, il faut avoir en tête que les rapports ne sont pas étagés aussi bien qu'un dérailleur. Pour retrouver un meilleur étagement il faut passer à l'Alfine 11 (mais c'est plus cher, il y a de l'huile au lieu de la graisse).