[Test] Giant CRS City 3, navetteur confortable

[Test] Giant CRS City 3, navetteur confortable

23 juin 2010

La firme Giant, 1er fabricant mondial de cycle je le rappelle, commence à avoir une gamme de vélo urbain très étoffée. Il y en a pour tous les gouts, du grand randonneur (Expression) au pignon fixe (Bowery) en passant par le pliable (Halfway), sans oublier la gamme de VAE (Twist).

La marque Taïwanaise a même remporté deux années consécutive le très prisé Eurobike Award avec le City Speed en 2008 et le Accend l'année dernière, deux vélos urbains assez innovants dans leur conception.

Weelz était d'ailleurs très intéressé pour tester ces deux derniers modèles (et vous d'en connaitre le résultat je suppose), malheureusement, il semble difficile pour Giant de fournir des modèles de test. De plus, il semble que le City Speed ne sera pas reconduit l'année prochaine, la faute probablement à un tarif un peu trop élevé. En attendant, voici donc le test d'un (très) classique de la gamme urbaine de Giant, le CRS 3 dans sa finition City.

Commuter sérieux

On a ici affaire à un modèle de ce qui est pour beaucoup l'essence même d'un vélo urbain (et ce n'est pas ce lecteur qui me dira le contraire...), un vrai commuter au sens large, assez bien équipé pour affronter toutes les saisons et rouler du 1er Janvier au 31 Décembre. Le CRS 3 City est en fait une version "sur-équipée" du modèle CRS 3 de la gamme City Speed, avec porte-bagage et gardes-boues en sus.

"le CRS 3 City joue le sérieux et la sobriété"

Certes il ne fait pas dans le fun et bigarré ; Avec sa robe noire on ne peux plus sérieuse, le CRS 3 City joue le sérieux et la sobriété. Tant mieux diront beaucoup, dans la rue, il n'attirera pas le 1er voleur venu. Ce classicisme ne veux pas pour autant dire qu'il est dénué de charme, sa ligne global est élancée et agréable à l'oeil, avec notamment un tube supérieur assez travaillé, partant avec une bonne épaisseur de la douille de direction pour finir tout en finesse sous la tige de selle. Si vous y regardez de plus près, vous verrez d'ailleurs que les finitions du cadre n'ont pas été négligées et sont de qualité, même si les soudures restent encore assez grossières.

Invitation au slowbike

Autant vous l'avouer tout de suite, plutôt habitué à des urbains sportifs, je partais avec un certain à priori sur ce type de vélo. La peur peut-être de m'ennuyer sur un vélo urbain pas assez pêchu. Et bien cet à-priori s'est vite dissipé dès la 1ère journée d'essai.

Certes, avec le CRS 3 City, vous ne risquez pas de vous faire arrêter par la police pour excès de vitesse (CRS/Police...humour...). Les relances sont assez molles, peu aidée en cela par un pédalier Shimano assez cheap (du bon vieil emmanchement carré) manquant cruellement de rigidité. Mais c'est par dessus-tout le confort de roulage qui m'a particulièrement séduit.

"le poste de pilotage au top"

Dès les 1ers tours de pédales, à défaut de ne pouvoir taquiner le chrono, on a envie que d'une chose, avaler du kilomètre. La position est relevée, la selle en gel à mémoire de forme très confortable, et surtout, le poste de pilotage au top.

Avec une finition alu poli, sobre mais jolie, celui-ci peut se régler en hauteur grâce à une potence inclinable et est doté de poignées ergonomiques absolument pas gadget, qui permettent une position naturelle de la main sur le grip. Le CRS 3 City est une véritable invitation au slowbike, le tout pour un poids relativement raisonnable, à la vue de son équipement, de 14kg.

Du classique et de l'éprouvé

Le cadre est en aluminium et la fourche en acier CrMo. De même qu'avec le typage du vélo, j'ai également tiqué à la vue des spécifications : Du Shimano SIS à l'avant, de l'Alivio à l'arrière et des bonnes vieilles gâchette EZ-Fire... vraiment pas de quoi s'extasier. Mais pour autant, je n'ai pas eu à me plaindre du fonctionnement de la transmission, plutôt souple et agréable à utiliser, même si cela manque d'onctuosité.

Ceci est bien entendu à vérifier dans le temps, au bout d'un certain nombre de kilomètre. Niveau freinage, après un bref laps de temps de rodage, les V-Brake Tektro assurent un freinage correct, mais il faudra je pense songer à changer régulièrement les patins, pas forcément d'une très haute qualité.

Bon point pour une monte en pneus Kenda Kwest, muni de bandes anti-crevaisons, et pour le choix de jantes en double paroi, qui, même si elles sont un peu lourdes, permettront de ne pas plier une roue au premier passage de trottoir, surtout si le porte-bagage est chargé à l'arrière. Coté porte-bagage justement, celui-ci est en alu et permettra une charge jusqu'à 25kgs, avec des tubes de support reliés au cadre qui semble suffisamment robustes.

Les gardes-boues sont également en aluminium, mais avec une souplesse dont il faudra faire attention lors du transport ou du stockage, car relativement fragile. On déplorera également encore une fois l'absence d'un éclairage avant et arrière digne de ce nom, puisque vous ne pourrez prétendre à l'achat qu'à de vulgaires lumières à piles.

Au final...

Malgré ses quelques défauts et des composants un peu cheap (à la limite du vieillot), la très bonne qualité de cadre et le tarif en prix public de 449€, fait du Giant CRS 3 City un excellent choix pour ceux qui recherche une monture fiable et confortable.

Si vous n'êtes pas en quête de sportivité ni d'équipement haut de gamme, il sera alors un parfait allié dans vos déplacements quotidiens, été comme hiver, surtout si ceux-ci dépassent la vingtaine de kilomètre par jour.

Les Plus

  • Ligne sobre mais agréable
  • Très confortable
  • Poste de pilotage réglable
  • Porte-bagage et gardes-boues d'origine

Les Moins

  • Des composants un peu cheap
  • Pédalier juste en rigidité
  • Éclairage à revoir



> Le Giant CRS 3 City sur Giant-Bicycles.com.
> Le Slow Bike.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
ProBikeShop
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Mat

    J'aime bien les tests!
    Il est vraiment dommage d'ailleurs que cela soit parfois si difficile de tester les vélos. Les fabricants et revendeurs pourraient y gagner. Car la difference se sent quand on passe d'un vieux clou de grande distrib à un vélo de constructeur. Cela leur permettrai d'attirer de nouveaux clients. Un système de location serait sympas. On pourrait avoir une déduction partielle des frais de location du modèle sur l'achat une fois la décision prise. Voir une déduction totale sur l'achat du modèle de loc. Car mettre jusqu'a 1000 ou 2000 euros (VAE) c'est pas facile sans tester.

  • benji

    salut a tous
    je me permet d'intervenir car je pense qu'une erreur c'est glisser dans l'article (un détail mais pour des vélo urbain, ça sont importance), les gardes boue doivent être en composite plastique, d'ou la souplesse.

  • revalama

    C'est toujours agréable de se savoir lu et...écouté.
    Ne croyez pas que le dernier message envoyé se voulait trop critique, je suis un lecteur régulier et même assisdu. Merci pour votre travail

  • Xav

    @Mat : C'est effectivement une idée que j'aimerais approfondir depuis quelques temps.

    @Benji : J'ai confondu avec les tiges de support des gardes-boue qui elles doivent être en alu. Mais en effet, les gardes-boues sont en plastique.

    @Revelama : Aucun souci, au contraire je suis toujours preneur de l'avis des lecteurs ! Même si j'avoue que je ne le partage pas totalement, car je trouve que le vélo en mode urbain rencontre justement tout un tas de profil utilisateur différent. On ne peux donc pas cantonner le cyclisme urbain à ce type de vélo, même si ils sont en effet très bien adapté.
    Mais cela pourrait faire place à un vaste débat ! Merci en tout cas pour ton assiduité à Weelz !

  • Merci bien pour la découverte, ça serait parfait pour madame ça !

  • Xav

    Ho, madame préfèrerais probablement le CityStorm... malheureusement pas au même tarif...! :)

  • Largement influencé par votre article je viens d'acheter un Giant CRS 3 City L.
    L'équiment est le même que celui que vous décrivez bien sur, sauf que le vendeur m'a assuré que le tandeur (sandow ?) n'était pas livré avec. Ou vous êtes vous procuré le votre ?

  • Xav

    @Voltaire - En effet, le tendeur était bien d'origine sur le porte-bagage sur le vélo que j'avais, mais qui était un vélo de test presse. Si vous regardez sur la fiche produit du City 3, le tendeur n'est pas indiqué. Navré. Félicitations pour votre achat dans tous les cas et votre fidélité à Weelz !

  • Sam

    Bonjour Xav,

    Dans l'article tu parles de vélos "urbains sportifs", pourrais-tu me donner plusieurs références mais pas des fixies? Merci

  • Xav

    @Sam - L'un des plus représentatifs est surement le Cannondale Bad Boy, mais tu en trouve aussi chez Specialized (Sirrus), Giant (Seek) ou encore Scott (Sub). Plus près de chez nous tu as aussi le Commencal Uptown.