[Test] Casque vélo urbain Kali City avec écran intégré

1 octobre 2015

Weelz-test-casque-Kali-City-17Nous testons aujourd'hui le nouveau casque Kali City de chez Kali Protectives. De loin, ce casque ressemble à un casque de type bol. De loin.

Conditions d'essai : Trajets vélotaf et loisirs, par forte chaleur et sous la pluie.

Il est pourvu de neuf aérations, fort utile en été, d'un système de serrage occipital, et surtout, d'un écran, qui se cache dans le casque.

Protection

On ne le voit pas, mais l'intérieur du casque est constitué de "cônes EPS de basse densité qui distribuent l’énergie latéralement" (citation de la fiche technique). Plus simplement, les garnitures du casque sont conçues pour qu'en cas de choc, l'énergie de l'impact ne soit pas dirigé directement vers le cerveau, mais soit dirigé vers le coté, afin de limiter les dommages.

Nous sommes désolé, mais c'est une fonctionnalité du casque que nous n'avons pas testé pour l'instant :) .

Weelz-test-casque-Kali-City-4 Weelz-test-casque-Kali-City-5

Le casque est livré avec un second écran et une paire de cache-oreille, qui seront très utiles en hiver (ça évite de sortir en vélo avec le casque de ski, ne niez pas, on l'a tous fait).

Enfin, il y a un clip permettant de fixer une lumière derrière le casque, petit détail pratique, comme nous le disait un collègue à qui nous avons montré le casque, "un petit rien qui fait la différence".

Weelz-test-casque-Kali-City-16Le système d'ajustement de la taille est très pratique, facilement manipulable, même avec des gants, et le casque tient bien en place. On tourne dans un sens pour serrer, et dans l'autre pour desserrer, simple et efficace.

C'est un système à multi-cliquet (micrométrique), quand c'est trop serré, hop, ça clique un coup dans le vide, c'est ajusté.

L'écran se manipule facilement avec les deux mains, et avec un peu d'entrainement, il est possible de le descendre avec une main, à la condition de ne pas avoir de lunettes.

Nous avons rencontré un soucis "de place" avec les lunettes de vue. Il faut bien repousser les lunettes au maximum pour descendre l'écran, mais une fois en place, il n'y a plus de gêne.

À l'usage

Weelz-test-casque-Kali-City-13Une fois le casque en place, il ne bouge pas, même sur des routes en mauvais états, des trottoirs pris un peu vite ou des passages de ralentisseurs "rapides".

Le casque ne nous est jamais tombé sur les yeux ou n'a glissé en arrière.

Les aérations sont bien placées pour un usage normal, mais pour un usage sportif, elles avouent leur limite, et on transpire plus au niveau du front qu'avec un casque sportif. Mais étant donné la présence de l'écran, il est logique de ne pas avoir d'aération à cet endroit.

Ceci ne sera gênant que si vous utilisez ce casque quand il fait très chaud, et/ou en usage sportif. Nous n'avons pas souffert de cela lors des trajets du matin par 15 degrés, mais plutôt en fin d'après-midi en juillet, en essayant de boucler un trajet vélotaf "plus vite que la veille".

Écran de fumée ?

Weelz-test-casque-Kali-City-14Revenons un peu sur la particularité de ce casque, son écran intégré. Est-ce un gadget ou une option vraiment pratique ?

En partant le matin assez tôt, avec le soleil rasant de face, là où normalement nous roulions avec des lunettes de soleil, la visière fumée suffit. Elle est suffisamment sombre pour ne pas être ébloui par le soleil, et le fait de pouvoir la relever (et la rabaisser) d'une main la rend nettement plus pratique que des lunettes de soleil (oh zut, un gros nuage, je change de lunettes, oh zut, le nuage est parti, je rechange de lunettes).

Weelz-test-casque-Kali-City-15La première fois que l'on descend la visière, elle donne un peu l'impression à l'utilisateur d'être dans un intégral de moto, la protection fumée est "partout".

Elle coupe le vent (vous savez, le petit vent frais du matin qui fait pleurer les yeux même avec des lunettes de vue) comme un intégral, il n'y a pas de soleil qui arrive par dessus ou par les cotés, et en fait, on l'oublie très vite.

Elle ne déforme pas la vision. Même par temps clair mais pas particulièrement ensoleillé, on l'apprécie. De plus, selon des commentaires extérieurs, elle donne un petit air de Poncherello (une légende) ou Daft Punk (c'est selon votre génération :) ).

Weelz-test-casque-Kali-City-7 Weelz-test-casque-Kali-City-8

Arrive alors la saison des pluies (l'essai a été fait à Nantes, où, comme chacun sait, la saison des pluies commence le 1er janvier et finit autour du 31 décembre).

Weelz-test-casque-Kali-City-19Qui dit pluie dit absence de soleil, mais dit également eau sur les lunettes (pour celles et ceux qui en portent).

Donc, tant pis pour le qu'en-dira-t-on, abaissons la visière ! Et là, c'est la révélation. En tant que porteur de lunettes, comment avons-nous fait avant (j'exagère mais à peine).

L'eau qui, avant, coulait des cheveux sur les lunettes, dans les yeux, obligeant à essuyer régulièrement les verres. Avec les gants. Pleins de graisses, qui permettront à vos collègues de vous demander si vous avez "essuyé vos lunettes avec de la couenne de jambon".

Weelz-test-casque-Kali-City-10Bref, la visière fumée accentue l'impression de mauvais temps, mais l'absence d'eau sur les lunettes (nous avons roulé 2 heures sous une pluie soutenue) est très très appréciable.

De plus, le casque est livré avec deux écrans, un fumé et un plus clair, il sera donc possible de changer la visière si nécessaire.

Nous avons testé la visière la moins fumée sur des trajets tôt le matin, juste avant le lever du jour, elle reste très confortable à l'usage même par faible luminosité .

Il est à noter que, si le changement de visière est relativement facile, il ne faut pas hésiter à tirer assez fort dessus. Nous avons consulté un tutorial sur Youtube (How to Change the Visor on a Kali City Helmet, par Kali Protectives) avant d'oser le faire.

Cette vidéo tient lieu de mode d'emploi, il n'y a pas de notice de changement de visière dans la boite. Une fois déclipsée, la nouvelle visière se pose en quelques secondes.

Weelz-test-casque-Kali-City-11Vous l'aurez compris, ce casque nous a séduit pour un usage urbain . Ses aspects pratiques (visière amovible, ajustement de la taille, clip pour une lumière...) le rende très agréable à utiliser au quotidien.

Il manque un peu d'aération en usage sportif, mais son confort et sa praticité en font un très bon casque pour le commuter, ou pour la balade.

Prix public : 110 €, caches-oreilles et deux écrans inclus. Taille S/M (55 à 58 cm) ou M/L (58 à 62 cm). Disponible chez Altermove.

Les Plus

  • Visière amovible (2 livrés avec le casque)
  • Casque toute saison grâce aux protections d'oreilles
  • Ajustement précis de la taille
  • look (totalement subjectif)
  • Aérations largement suffisantes en usage courant
  • poids contenu

Les Moins

  • Un peu chaud par forte chaleur et/ou en usage sportif
  • Changement de visière un peu compliqué au début

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs