[Test] Btwin Tilt, le pliable innovant

[Test] Btwin Tilt, le pliable innovant

4 septembre 2012

Test en exclu du nouveau pliant innovant de Btwin.

La marque nordiste n'en est pas à son premier coup d'essai en terme de vélo pliant. Le petit B'Fold 14 pouces faisait parti du catalogue du fabricant depuis quelques années déjà. Puis est arrivé le Hoptown, une première incursion dans la cour des "grands" pliables en roues de 20 pouces.

Mais bien qu'il soit un succès commercial correct, le Hoptown, ou son cousin le Bfold 20 pouces, restent des vélos pliants très classiques. La machine à innover qu'est Decathlon (ha non il faut dire Oxylane maintenant), ici via sa filiale Btwin, ne s'est donc pas arrêter en si bon chemin et va donc bientôt lancer sur le marché ce nouveau pliant : le Tilt. Nous avons eu la chance de rouler en avant-première avec ce nouveau modèle. Compte-rendu de trois semaines passées en sa compagnie sur la cote Atlantique...

Le Tilt sur lequel nous avons roulé est le numéro 2 d'une pré-série de 150 vélos. Il y aura donc encore quelques changements minimes, mais il est déjà très proche de sa version commerciale définitive. Trois versions seront proposées : Le Tilt 5 en transmission à chaîne classique, le Tilt 7 avec courroie, et le Tilt 9 avec courroie, porte-bagage et moyeu dynamo. Notre modèle d'essai est un Tilt 7.

Se plie en deux pour vous...

Le Tilt est esthétiquement sympathique. Son tube principale au large diamètre, qui se prolonge après la douille de direction par un éclairage intégré, sa fourche typée BMX, l'originalité de ses bases et haubans arrières et sa tige de selle large et plate, le Tilt est réussi d'un point de vue design.

Sur ce Tilt 7, il est vrai que la couleur "orange flamboyant" ne passe clairement pas inaperçue, et je ne compte plus le nombre de personnes qui se sont retournées sur ce curieux pliant.

Principale innovation de ce vélo : son pliage breveté "Popup". Il s'agit en fait d'une manette située sous la selle qui, grâce à un système de câble, va permettre de déverrouiller la charnière centrale du cadre.

Malgré sa dénomination commerciale, "le vélo Une seconde", il vous en faudra tout de même un peu plus pour prendre le coup de main du pliage/dépliage de la charnière. Cela dit, avec un minimum d'entrainement, il est vrai que le passage du mode piéton en mode cycliste est réellement rapide, avec un "clac" qui vous assure que le cadre est parfaitement enclenché.

La direction se replie également, à l'aide d'un bouton situé sur l'articulation et qui, de la même façon, déverrouille la charnière, pour permettre de plier la tige de direction le long de la fourche. Toutefois, deux bémols à apporter ici, mais peut-être était-ce dû au modèle de pré-série seulement :

Le bouton possède un locker qui permet d’empêcher les ouvertures intempestives, mais qui rendait du coup le déverrouillage très difficile. Il fallait forcer pour réussir à enfoncer le bouton et plier la colonne de direction. D'autre part, le clip qui permet de verrouiller la potence sur la fourche et de garder les deux roues parallèles en mode piéton n'est pas assez fort, ce qui fait qu'au moindre obstacle, la potence se détache et rend le "poussage" du vélo un peu hasardeux. Espérons que ces défauts seront corrigés dans la version définitive.

Autre innovation, la tige de selle, également brevetée "Easy clamp", permet en effet un réglage extrêmement aisé de la hauteur d'assise. L'utilisation ici d'un tube profilé plat permet de ne plus avoir à se soucier si la selle est bien dans l'axe ou non, et la graduation bien lisible permet de retrouver son réglage facilement.

Le collier de serrage est lui aussi très ingénieux, puisqu'il suffit d'un simple pression vers le haut ou vers le bas, sans avoir à forcer comme sur un collier de selle classique. Pour empêcher le vol de celle-ci, un blocage intégré permet de ne pas pouvoir retirer la tige de son cadre. Bon point aussi pour la selle spécifique, d'une part confortable, et dont les flancs renforcés permettent de poser le vélo contre un mur sans déchirer le revêtement.

Vous noterez l'éclairage arrière élégamment intégré au collier, et bien sûr, l'éclairage avant, très intelligemment intégré au bout de la poutre principale, et dont le gros bouton étanche permet un allumage aisé, même avec des gants épais. Cet éclairage est à pile sur les versions 5 et 7, le Tilt 9 sera équipé lui d'un moyeu avant dynamo.

Btwin a astucieusement pensé à poser des sabots de stationnement en plastique sur les haubans, ainsi que des renforts en caoutchouc au bout des manivelles afin, en mode plié, de pouvoir poser le vélo au sol sans craindre d'abimer ces parties.

Tilt sur le bitume...

Une fois que l'on a trouvé sa bonne graduation de selle, la position sur le Tilt est très agréable, ni trop en avant ni trop en arrière. L'absence de réglage en hauteur du guidon n'est pas du  tout pénalisant, que la personne soit grande ou petite, il est en revanche dommage que l'on ne trouve pas de réglage d'inclinaison du cintre, ce qui aurait permis de régler les leviers de freins plus facilement. Ici il faudra sortir la clé BTR.

Malgré un poids conséquent pour un pliant (13,5 kg), Le Tilt est un vélo très équilibré. Il délivre une sensation agréable au roulage, avec une excellente rigidité, sans aucun jeu ressenti au niveau de la charnière principale. Même les relances en danseuse ne lui font pas peur.

Ses bases et haubans arrondis, qui donnent au vélo son look si particulier, sont en fait ici aussi un système breveté, "Virtual damper", dont la déformation verticale permet d'absorber les petits chocs et les vibrations dus aux imperfections de l'asphalte, ce qui donne en effet un sentiment de rouler de manière très douce, même sur des revêtements abimés. Cette configuration permet aussi d'encapsuler la transmission et fait office de carter de chaine (ou courroie selon).

On a également apprécié la courroie, dont les avantages ne sont plus à démontrer : pas de graisse donc pas de salissures, et une usure quasi-identique (voir même inférieure selon certains) en comparaison d'une chaine classique. L'utilisation d'une courroie apporte également un silence très plaisant.

Je ne reviens pas sur les avantages et inconvénients du moyeu Automatix de chez Sram, nous l'avions déjà testé sur le Tern Verge Duo. Ici, la seconde vitesse se déclenche automatiquement à 20km/h (contre 16 km/h pour le Tern). Particularité de ce moyeu sur le Tilt, il est automatiquement débrayable afin de pouvoir pousser et rouler le vélo en mode piéton. Une exclusivité Sram rien que pour Btwin.

3 version, 3 couleurs, 3 prix

Comme dit en début d'article , la marque de Villeneuve d'Ascq va proposer ce Tilt en trois versions. Le Tilt 5, gris/bleu, débute en prix public à 399,95 €, dans une version, tarif oblige, dénuée de courroie mais équipée d'une transmission à chaine et d'un moyeu Sram iMotion 3 vitesses (au guidon). La seconde version est notre modèle de test, le Tilt 7, à 549,95 €.

Enfin, troisième version plus "luxueuse", le Tilt 9 sera une version "sur-équipée", avec porte-bagage, moyeu avant dynamo, moyeu arrière Shimano Nexus 7 vitesses, housse de transport, le tout dans une livrée cuivre et des pneus crème du plus bel effet. Cette version atteindra le tarif de 699,95 €.

Avec des tarifs somme toute assez attractifs, un concept très innovant et une bouille aussi sympathique, le Btwin Tilt risque fort d'être un excellent succès commercial, car si les inconditionnels du pliant se tourneront peut-être vers des marques reconnues dans ce domaine (Brompton, Dahon, Riese und Muller...), la marque saura sans doute, comme elle sait si bien le faire, conquérir un public, certes plus néophyte, mais très large. Et sincèrement, le Tilt n'a pas à rougir de ses ainés.

Commercialisation prévue courant novembre 2012.

Les Plus

  • Pliage "popup" innovant
  • Design original
  • Éclairage intégré
  • Transmission courroie
  • Moyeu 2 vitesses automatiques
  • Cadre absorbeur de chocs
  • 3 versions dispos
  • Tarif abordable

Les Moins

  • Un peu lourd
  • Peu compact
  • Pas de choix de couleurs entre les versions


Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
ProBikeShop
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Vaalzys

    Bonjour. Quelle est la taille des roues sur le Tilt ?

  • Xav

    @Vaalzys - Comme le Hoptown, 20 pouces.

  • Charles Grey

    Est-ce que ce vélo (celui du test) est à vendre ?
    Je l'ai vu passer l'autre jour à La Tranche sur Mer, faire un aller/retour jusqu'à l'embarquadaire.
    J'ai failli courir derrière pour demander a l'essayer !

  • Xav

    @Charles Grey - En effet, c'est bien ce même Tilt qui était en Vendée. Tu aurais dû courir, je te l'aurais fais essayer avec plaisir !
    Il a également pu être vu cet été du coté de Rochefort sur mer, ainsi que dans le bassin d'Arcachon.

  • Xav

    @Charles Grey - Et non, il n'est pas à vendre ! Les vélos testé sont en règle générale des prototypes ou présérie, ou encore des modèles dédiés à la presse. Ils sont ensuite renvoyé au fabricant.

  • bibilok

    Tu peux nous renseigné sur le braquet présent sur le vélo ? vitesse max ? etc..

  • chocard

    Dubitatif !
    Je suis très dubitatif sur ce vélo. Un certain nombre de pièces n'étant pas standard je suis pas sur que l'entretien soit aisé.
    Un pliable de 13kg, à quoi ça sert ?
    A mon avis un joli jouet qui doit lasser assez vite ... peut être une façon d'avoir le bras long au sens propre ;)

  • Jean-Jacques 92

    2 coquilles remarquées dans cet article :

    La machine à innover qu'est Decathlon (ha non il faut dire Oxylane maintenant), ici via sa filiale Btwin, ne s'est donc pas arrêter -> arrêtée (la machine)

    Le Tilt est esthétiquement sympathique. Son tube principale -> principal

    A part ça, merci pour ce compte-rendu que j'aurais aimé plus détaillé : comportement en côtes, sur sols meubles, etc.

  • Alain

    Ah la la. Decathlon, Btwin, Oxylane.... 25% du marché français et des vélos....
    - réglage qui ne tiennent pas plus deux jours parfois. Et deux jours c'est bien parce que des fois, c'est pas plus de 5 minutes.
    - Des vélos avec des transmissions avant de gamme supérieure à la transmission arrière. Seul fabriquant à faire çà. Tout le monde met un dérailleur arrière de gamme supérieure au dérailleur avant.
    - des mélanges étonnants. Des poignées de freins Tektro de bonne qualité avec des leviers vbrake de première catégorie.
    - des chambre à air poreuses comme j'en ai jamais vu.
    - Des magasins qui vous disent que les roues de 650B n'existent plus alors qu'on en trouve chez tous les vélocistes honnêtes. que les pneus de 600A, çà n'existe plus non plus. Hum, hum...
    - des séries entières de vélos qui sortent sans éclairage, sans qu'on puisse mettre une béquille standard. Sur certains vélos, on ne peut même pas mettre un patin de frein vbrake standard dans l'étrier(si, si, j'ai vu).
    Vivement que Decathlon fasse faillite. Le marché du vélo en France ne s'en portera que mieux.
    Il y a deux mois, un commercial allemand m'a dit que le problème de la France, c'était Decathlon. Il m'a dit que Decathlon a tué le prix et la qualité et que tous les français croient qu'on a un bon vélo pour 150 euros.

    Franchement, le tilt faut le laisser où il est. Et courir chez Tern. C'est un fabricant de vélo, Tern. Pas une multinationale multi-sport qui se prend pour un fabricant de vélos. On a un proverbe en France qui dit: "chacun son métier, les vaches seront bien gardées".

  • @alain

    @alain : la volonté de Décathlon est de rendre accessible la pratique du sport, notamment par le prix, alors effectivement il y a des "VTT" premier prix à 129.95, et à ce prix là, on ne peux pas s'attendre à avoir un vélo top de gamme qui réponde aux assaults du "vrai VTTiste" sportif, exigent, (bourrin?) qui utilisera sa machine 1/2/3 fois par semaines sur des parcours de plusieurs dizaines de kms... Tu sais que que tu achetes une paire de tongue 5€ sur le marché elle te fera un été, et que quand tu achetes une paire à 50€ il y a des chances que cela dure plus longtemps et que cela soit plus confortable... Je pense que tout le monde est conscient de ca...
    Et pour "répondre" à tes attaques
    - les réglages tiennent quand ils sont bien fait, libre à toi de faire les retours que tu souhaites au(x) magasin(s) concerné(s) mais je ne pense pas que la généralisation soit possible !! J'ai plusieurs vélos de chez eux et cela se passe très bien pour moi !!
    - Effectivement il y a parfois des mélanges étonnants, mais finalement pour le cyclistes francais moyen qui sort son vélo 4/5 fois dans l'été pour faire du vélo à plat avec la famille, ca n'est pas un pbm sur un vélo entrée de gamme à mon avis. Alors si cela permet à D4 de faire des économies et de nous sortir des vélos pas cher, moi je dis oui.
    - Et pour les roues en 650B ou 600A, on n'en trouve pas chez Décathlon pour la simple cela n'est pas franchement répendu... Alors effectivement certaines pieces, ou certaines pratiques sont laissés aux vélocistes.
    - Et quand à ton souhait, D4 est loin de couler à mon avis... Alors il faudra t'habituer... Et puis on est bien content qu'ils soient pas pour équiper les gosses à moindre prix !!
    Je ne sais pas dans quoi tu bosses, mais comme tu l'as dit, "chacun son métier, les vaches seront bien gardées". Laisses D4 faire leur métier et tout ce passera bien à mon avis ^^ !!

  • Minto

    Ah, les gens sont sévère avec décath je trouve : qu'on le veuille ou nom, c'est quand même une marque populaire (un peu made in China cependant, dommage) et certains des vélos sont sympathiques, comme celui-là ! Franchement j'ai un pliant Dahon, et j'ai l'impression que le Tilt (non essayé) a tenté de corriger tous les défauts que je rencontre ...
    Vrai néanmoins que le poids reste assez rédhibitoire et la taille pliée idem : mais un pliant, c'est pour moi avant tout un petit vélo qui se glisse bien tel quel dans les endroit où les autres passent moins bien (trains corails, bus, quais de gare, intérieurs etc.).
    En fait, soit on a un pliant pour la frime et on lui préfèrera un Brompton classieux, soit on a un pliant ultra light et on prendra un moche Strida.
    Pas simple ! Mais de bonne idées sur le Tilt

  • Pingback: Novedades sobre la bicicicleta plegable tilt de Decathlon « bicicletas decathlon()

  • Fred

    Bonjour,

    lorsque le vélo est replié (uniquement les roues) et qu'on le pousse à la main par la selle, est-ce que les 13kg se font sentir ?Pourrait-on le pousser 10 minutes dans le metro sans commencer à sentir ses bras ?

    Concernant les vitesses, avez-vous les développements pour les 3 vitesses du tilt 5 et les 2 vitesses pour le tilt7 ?

    Merci

  • bibilok

    up!

    DEVELOPPEMENT SVP!

    ?

  • Xav

    @bibilok - Salut ! Excuse moi pour le temps de réponse !
    Voici ce qui est écrit dans la notice PDF officielle du Tilt :
    Pour la transmission SRAM I Motion 3 :
    Développements en mètres pour un tour de manivelle : 3,53m, 4,84m et 6,63m.
    Pour la transmission Sram Automatix :
    Développements en mètres pour un tour de manivelle : 4,63m et 6,34.
    Pour la transmission Nexus 7 :
    Développements en mètres pour un tour de manivelle : 2,58m, 2,98m, 3,48m, 4,0m, 4,76m, 5,40m et 6,35m.

    Voilà tu sais tout !

  • jc75

    Dès que possible, je l'achète. En fait, je l'attends. Je fais partie de la clientèle à usage "bas" qui en veut un dans son coffre. (ballade, kayak, etc...). J'étais donc tenté par un lowcost(+/- 150 EUR) quand je suis tombé par hasard sur l'annonce du produit. Je vais donc monter à 550 EUR pour un tilt 7. On change de budget...Mais je suis séduit : La courroie, génial!! le pliage rapide aussi. Bon, 2 vitesses, pas top, mais je ne veux pas de dérailleur externe (tout chemin) et le 9, hors budget. On fera avec le poids et l'encombrement. Roule!

  • colin

    Salut! Pour XAV:
    Dans les "moins" de ton test tu as noté "blocage des roues en mode replié" Je pense que ce n'ets plus le cas, le problème a été corrigé avant sa prochaine sortie en novembre. En effet les 3 modèles roulent en mode replié dans la vidéo de promo de b'twin:

  • Xav

    @colin - En effet c'est une erreur de ma part. Le Tilt roule bien en mode replié.

  • Nono

    Salut,
    Est ce qu'il y aura une version electrique de ce tilt?
    Merci.

  • Xav

    @Nono - Pas d'infos à ce sujet de la part de Btwin pour le moment.

  • Pingback: Tilt: les sites en parlent - BTWIN()

  • Charles Grey

    J'ai lu sur le net une interview d'une responsable du groupe qui annonçait de possibles évolutions rapides du modèle et notamment un modèle électrique qui pourrait voir le jour assez rapidement.
    On va deja pouvoir se faire une idée du premier lot qui arrive en boutique le 30/11.

  • nono

    Coucou, est ce possible d'avoir le lien pour la possibilité d'un velo tilt electrique?? Merci...

  • Xav

    @Charles Grey - Merci pour l'info.

  • Charles Grey

    Je me suis peut-être trompé concernant l'interview, je ne retrouve qu'un article sur un site de vélo pour le travail qui dit ceci :
    "...Le Tilt n'est ni le plus léger ni le plus compact des vélos pliants, mais son système de pliage très simple séduira sans doute un bon nombre d'utilisateurs, d'autant que le modèle d'entrée de gamme devrait arriver au tarif très agressif de 399,95€ pour tout juste plus de 13kg. Le second sera affiché à 549,95€ et sera un peu plus léger avec ses deux vitesses automatiques. Le troisième (Tilt 9), plus équipé, sera enfin affiché à 699,95€.

    Malheureusement le Tilt n'arrivera dans les magasins Decathlon qu'à la fin de l'été 2012… Il reste en effet un peu de travail pour finaliser les derniers détails et industrialiser les premiers échantillons que nous avons pu découvrir hier. Avec un peu de chance et de persévérance, nous devrions pouvoir le tester la semaine prochaine ! On vous en dira plus sur ses qualités dynamiques.

    Pas encore arrivé que des évolutions sont déjà annoncées… On parle d'une palette pour ajuster d'un mouvement la hauteur de selle (sur le même principe que les tiges de selle télescopiques de VTT), on parle d'une version électrique et à un peu plus long terme d'une version monobras avant/arrière encore plus compacte.

    À n'en pas douter, le Tilt devrait être à l'origine d'une grande saga qu'on retrouvera dans nos rues en grand nombre."

  • Pingback: [Test] Btwin NeWork 5, vélo utilitaire abordable, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Pingback: [Test] Urban Proof, la nouvelle collection cycliste urbain signée Btwin, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()