Le premier Paris Bike Festival, c’est ce weekend

13 mai 2017

Il y eu le Mondial du Deux Roues, puis le Salon du Cycle, toujours à Paris Porte de Versailles. Souvenons nous également d'une tentative de Paris Bike Days à Vincennes. Puis, depuis 2013, date du dernier salon du Cycle, plus rien, si on excepte le salon Pro Days, mais réservé aux professionnels.

Un nouvel événement parisien entièrement consacré au vélo voit donc le jour avec ce Paris Bike festival, toujours organisé par AMC Promotion. Cette-fois, cela se déroule en plein air, au cœur de l'enceinte de l'hippodrome de Longchamp.

Pas de One Shot

C'est ce qu'a rappelé, Jean-Claude Girot, le commissaire général, lors du petit déjeuner inaugural auquel la presse était conviée. L'homme, à la tête également du Mondial de l'automobile rappelons-le, entend bien transformer l'essai dès l'année prochaine.

Étaient présent, Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris chargé des transports, au côté de Jérôme Valentin, CEO de Cycleurope (lire notre article) et président de UNIVELO, l'Union Nationale de l'Industrie du Vélo.

Entre les phrases bateaux, du genre "rassembler la grande famille du vélo" ou encore "Longchamp, un lieu symbolique avec son célèbre anneau cycliste", on parlera tout de même de vélotaf et d'intermodalité (C. Najdovski est venu à vélo de l'hôtel de ville). Les questions des journalistes tournent notamment autour du futur Vélib, ainsi que sur la subvention VAE.

Petit salon, gros acteurs

Certes, le salon n'est pas gigantesque, mais il a le mérite d'avoir réussi à faire venir la plupart des grandes marques du cycle, françaises ou internationales.

Cannondale, Lapierre, Look, Shimano, Canyon, Haibike, Bergamont, Trek, BMC, Winora, Hutchinson, Cycleurope (Peugeot, Gitane, Bianchi), Pinarello… la plupart des pure player sont présents, aux côtés d'acteurs plus "modestes", moins nombreux mais non moins qualitatifs : Moustache, Rapha, Raleigh, Douze Cycles et j'en oublie probablement… Tous ont le même discours : leur présence était presque obligatoire sur ce seul événement parisien.

Si on sent une organisation affûtée (ce n'est pas le premier salon de AMC Promotion), on notera quelques défauts, comme la consigne vélo payante (tandis que le parking voiture est gratuit, allez comprendre) et peut-être un choix de tarif un peu élevé pour une 1ère édition.

Quand au choix du lieu, s'il possède en effet un certain prestige, nous dirions que le domaine hippique n'a pas grand chose à voir avec celui du cyclisme (certes on tourne en rond parfois aussi).

Le sol, plus souvent de la terre meuble que du beau gazon, n'est pas forcément optimal, surtout quand la météo s'en mêle. Et celle-ci n'a pas été tendre ce vendredi, enchaînant les averses orageuses assez violentes, transformant par la même le sol en festival Woodstock, et au passage la désertion des allées du salon et des pistes d'essai.

Car le point fort de ce festival, c'est bien sûr la possibilité d'essayer les vélos, plutôt que de se contenter de baver dessus. Les fabricants ont joué le jeu, en mettant à disposition un nombre assez conséquent de modèles. Les vététistes peuvent s'éclater sur la piste herbeuse qui jouxte les allées du salon, avec quelques bosses aménagées. Une piste de pumptrack est également présente.

Pour les routiers ou encore les urbains, ils ont même la possibilité de sortir de l'enceinte du salon, moyennant caution et pièce d'identité, pour tester les montures sur la célèbre boucle de Longchamp, 3,5 km environ, entièrement réservé au vélo (attention toutefois au dimanche, les pelotons vont parfois très vite sur ce tronçon).

Start-upeurs

Quelques jeunes pousses sont également présentes ce weekend. Il y a celle que l'on commence à avoir l'habitude de croiser, comme le guidon connecté Wink de Velco ou encore la solution triporteur d'Addbike. D'autres ont retenu notre attention, comme les mécanos parisiens de Help my bike, un réparateur cycle à domicile, ou encore Paravol, une solution d'identification antivol par enregistrement en ligne du numéro de série du vélo.

On notera au passage le culot des deux charmantes fondatrices de Rainette, qui se sont littéralement tapé l'incruste au petit dej presse pour faire parler d'elle et de leur produit anti-pluie destiné aux enfants à vélo. La preuve, ça marche.

Bref, pour conclure, ce premier événement parisien à le mérite d'exister. La plupart des fabricants cycles connus sur le marché français sont venus. Il ne tient plus qu'au public de répondre présent lors de ce weekend (et à la météo de se maintenir).

Le Paris Bike Festival, cru 2017, c'est jusqu'à dimanche à l'hippodrome de Longchamp. Entrée 12€, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans, tarifs spéciaux pour les familles.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs