Nouveautés Bosch eBike 2018, nouveaux moteurs et du freinage ABS !

30 juin 2017

Nous étions convié le 21 juin dernier à Reutlingen près de Stuttgart pour une "Sneak preview" chez l'équipementier Bosch division Vélo à Assistance Électrique. Nous étions une quinzaine de journalistes et blogueurs européens présents à cette avant-première (Toutefois Bosch avait déjà dévoilé ses nouveautés un jour plus tôt à la presse allemande).

Deux fois plus Active

4 millions de VAE vendus en 2016. En présentant les chiffres du marché allemand du vélo à assistance électrique, Tamara Winograd (directrice marketing) et Claus Fleischer (CEO) ne cachent pas leur satisfaction.

On le sait, ce marché du VAE est en plein boom, en Allemagne comme ailleurs. Et si la marque teutonne s'était concentrée ces dernières années sur le récent marché du VTTAE, elle nous a confié qu'elle comptait se concentrer de nouveau sur celui qui a provoqué ce boom au début des années 2010, celui de l'urbain et du loisir.

La journée débute dans un showroom très lumineux et plein de rigueur allemande où les nouveautés sont affichées à 360° autour de nous. De trois motorisations en 2017, nous passons cette-fois à quatre.

Si la gamme Performance reste inchangée (Performance Line et Performance Line CX sont toujours présents), c'est la gamme Active Line qui subit un lifting, et un dédoublement.

Il faudra donc désormais compter sur le New Active Line et le Active Line Plus. Ces deux moteurs, désormais plus petit (30%), plus léger et moins bruyant ont été redessiné. La différence principale se fait sur le couple moteur.

Le New Active Line reste sur la même lignée que son prédécesseur. 40Nm¹ de couple pour répondre à un public sans exigences particulières de performance (clientèle urbaine, débutant en VAE, senior...). Quand au Active Line Plus, il bénéficie de 50Nm en couple en sortie moteur.

Le but de cette seconde motorisation est de satisfaire un public plus intransigeant sur les performances (utilisateurs VAE déjà réguliers ou encore commuters extra-urbains) qui vont rechercher un produit un peu plus dynamique.

Fait chaud là, non ?

Pour tester des nouveautés, rien de tel qu'un essai en conditions réelles. Sauf que là, il fait 35° à l'ombre. Les journalistes comme les moteurs vont souffrir, mais on est comme ça, on aime mouiller le maillot pour vous... C'est parti pour une boucle semi-urbaine d'une dizaine de kilomètres autour du siège de la marque.

C'est côte-à-côte avec Guillaume Heinrich, responsable marketing France chez Bosch eBike, que je constate la réduction très nette du niveau sonore. Il est équipé d'un moteur ancienne génération, moi d'un New Active Line.

Je constate également une diminution assez franche de la friction. La coupure au-delà des 25 km/h, qui auparavant était plutôt brutale (effet on-off), est devenue beaucoup plus douce et ne se ressent quasiment plus.

Je profite d'une montée pour échanger ma monture avec un autre journaliste, contre une motorisation Active Line Plus. Pas de doute, les 10Nm de différence en couple sortie moteur (50 contre 40 pour le New Active Line) se discernent assez significativement. Le vélo devient plus pêchu quand on le sollicite.

On m'voit, on m'voit plus

Après les nouveautés moteurs, voici le tour des batteries. Si les batteries de porte-bagage ou de cadre n'ont pas été modifiées, c'est un nouvel accumulateur qui fait son apparition : le Powertube 500.

Plutôt en retard sur l'intégration de ces produits avec les fabricants cycles, Bosch dévoile donc ce produit destiné à être inséré dans les tubes diagonaux des vélos. L'idée est surtout, comme nous le confie Sebastian Therond, responsable produit, de donner une totale liberté aux constructeurs.

Le Powertube 500 est en effet flexible sur différents points, notamment sur le choix d'une insertion de la batterie vers le bas, vers le haut ou bien même en latéral.

Ils peuvent aussi choisir l'emplacement de la prise de recharge sur le vélo.

La forme de la batterie, et notamment les stries sur le long de la surface, permettent de fixer directement le cache-cadre sur celle-ci. On notera également un système de déclipsage en deux temps, qui permet d'éviter que la batterie ne tombe lorsqu'on veux la retirer.

Freinage ABS pour vélo

Et oui, c'est la grosse nouveauté de cette année. Un système complet de freinage ABS pour vélo à assistance électrique, conçu en partenariat avec un autre spécialiste allemand du freinage, Magura.

C'est en se basant sur une étude chiffrée que Bosch est arrivé à la conclusion que l'utilisateur VAE utilisait deux à trois fois plus son vélo qu'un utilisateur de vélo musculaire. Un VAE est donc statistiquement plus à même d'être impliqué dans un accident. CQFD.

Le système se présente sous la forme d'un boitier assez imposant, fixé juste sous la potence du vélo. Il renferme le "cerveau" de la bête, une partie électronique avec un accéléromètre pour détecter les freinages d'urgence, et une partie hydraulique, pour controler la puissance de freinage.

En plus de l’accéléromètre, le système monitore également la vitesse de rotation des deux roues, à l'aide de capteurs et d'un disque fixé sur les deux roues. Toutefois, le freinage ABS intervient uniquement sur la roue avant, pour justement en éviter le blocage.

 

Brève démonstration de l'ambassadeur et champion de trial, Stefan Schlie (qui participe activement au développement produit chez Bosch) sur un espace spécialement préparé pour l'occasion. Une centaine de mètre revêtu de goudron et de gravier, où nous pouvons tester cette nouveauté.

Avec des accélérations franches et des freinages très appuyés, là où l'on aurait sûrement fini au tapis, les dents sur le bitume, pas de doute, ici le freinage est parfaitement dosé par le système ABS, qui envoi par petite dose l'huile nécessaire dans la durite pour activer le piston dans l'étrier avant.

La roue ne bloque pas, on gagne en distance de freinage et l'on évite, en cas d’événement fortuit, qu'un utilisateur non averti ait une mauvaise réaction de freinage.

Comme sur les voitures, la norme exige que l'utilisateur soit averti lorsque l'ABS est désactivé. Un témoin ABS est donc ajouté sur la potence, qui s'éteint au delà de 6 km/h pour indiquer que le système est en fonction.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, Bosch eBike a fait appel à un organisme indépendant, Dekra, pour réaliser la certification de son système ABS.

Si l'on ne doute pas de l'utilité sécuritaire d'un tel système, il est en revanche plutôt volumineux et rajoute tout de même 800 grammes supplémentaires à la monture (hors système de freinage). Et bien sûr, il rajoute également environ 500€ sur la facture chez le concessionnaire.

Toutes ces nouveautés, y compris le système ABS, seront disponible dès l'automne 2017 chez tous les revendeurs de vélos équipés Bosch.

¹ Nm = Newton mètre

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Guiavarch

    LOL l'ABS ....
    et a quand une caméra de recul ?
    hey, ça reste un vélo ?

  • seramik

    Dans une course au high-tech ou l'innovation reste prépondérante, il est toujours difficile de faire la différence entre gadget et accessoires

  • Nicolas L

    oui assez d'accord :-)

  • Rolls

    tu crois pas si bien dire, j'avais vu un article sur ce site sur un vélo avec caméra "rétroviseur" et laser pour délimiter une zone de sécurité autour du velo....
    sinon il y'a toujours le radar garmin qui prévient l’arrivée des voiture.... :)