Le Vélib parisien, ce célèbre inconnu

Le Vélib parisien, ce célèbre inconnu

16 octobre 2012

Nous allons parler aujourd'hui d'un vélo urbain un peu particulier, le Vélib ! Mis en service à Paris en 2007, c'est sans doute LE vélo urbain le plus utilisé à Paris et en proche banlieue.

Disponible, pas cher, cela semble être l'outil idéal pour qui veut rouler en vélo sans contrainte. Il est mondialement connu, on en a parlé dans la plupart des pays, mais en dehors du fait que c'est un vélo gris, que sait-on de lui exactement ... ?

La technique

De loin, le vélib ressemble à beaucoup de vélo urbain. Comme dirait Henry Ford, toutes les couleurs sont disponibles, du moment que l'on veut du gris. Pour avoir une autre couleur, il suffit de changer de ville, d'aller à Lyon, Nantes, Marseille ou Besançon.

Les utilisateurs et utilisatrices de vélib ont souvent le sourire aux lèvres

Techniquement, le vélib présente tout ce dont on peut avoir besoin pour se déplacer en ville, un guidon large, une selle accueillante et un panier fixé à la fourche. Il est équipé d'un moyeu 3 vitesses (à poignée tournante), de gros garde boue enveloppants, et de freins à tambours.

Il est également équipé d'un (excellent) feu à l'avant et d'un feu arrière, les 2 alimentés par dynamo, et qui restent allumés quelque temps après l'arrêt du vélo. Une petite sonnette (très efficace) permet de signaler sa présence, et une double béquille est là pour parquer le vélib. Enfin, un petit antivol vous permettra lors d'une course (rapide) de ne pas forcément remettre le vélib en station.

Heureusement que les paniers ont été renforcés !!

La selle se règle avec un serrage rapide qui n'inspire pas trop confiance. Il serre bien, mais il est souvent abimé, donc très difficile à serrer correctement. Mais une fois serré, ça tient. La selle peut se régler de très bas (78 cm) à très haut (101 cm). Les poignées du guidon tombent bien sous les mains, la position est assez confortable (distance selle guidon de 56 cm, largeur du guidon de 62cm) , dos droit, bras semi tendu, parfait pour se lancer dans la circulation.

Bien que le guidon ne soit pas réglable en hauteur, le vélib conviendra donc à la majorité des adultes, et aux enfants à partir de 14 ans, (interdit en dessous, mais j'ai vu des gens transporter des enfants dessus !). A noter que je roule avec des gants, mais si on roule mains nues, le dessin des poignées n'est pas super confortable, mais ne glisse pas.

C'est quand même autrement plus classe qu'un scooter pour faire les courses

Le vélib est assez lourd. Personnellement, je ne le ressens plus, mais quand on discute avec un non-utilisateur, c'est la 1ere remarque qui est faite : "Ah mais un vélib, c'est hyper lourd !". Donc oui, un vélib, c'est environ 22 kg, donc comparé à un vélo de course ou un fixie, c'est assez lourd.

MAIS Le vélib doit pouvoir résister à de nombreux utilisateurs, et surtout, à une utilisation quasi non-stop. Il va rouler toute la journée, par tout les temps, avec des utilisateurs pas forcément soigneux ou connaisseurs, donc pour qu'il survive suffisamment longtemps, il a fallu renforcer tous les composants, soit dès le début de l'arrivée de vélib, soit au fur et à mesure des incidents.

Alignés comme à la parade, choisissez celui que vous voulez, et partez

Le cadre est très gros, et ses tubes très épais. Les pneus sont des Schwalbe Marathon, très résistant, associés à des jantes quasiment indestructible. Le panier qui était un peu fragile au départ (disons qu'il n'a pas été conçu pour transporter des passagers) a été renforcé. Le tube de selle est très long, et a une forme conique à l'extrémité pour ne pas pouvoir être enlevé.

Ces précautions et cette structure ont un prix : le poids (22kg). Mais ceci permet au Vélib de résister à des escalades de trottoir de face, à des descentes d'escalier, aux trous et pavés de la chaussée parisienne. Dans les mêmes conditions d'utilisation, un vélo classique se retrouverait crevé ou avec des jantes "carrées" en quelques heures, voir moins.

En roulant

Des changements de vitesses nets et sans à-coups. Le numéro est unique pour chaque vélib

Une fois la selle réglée, on passe la 1ère à l'arrêt, et en route...

Comme dit précédemment, il y a 3 vitesses, une qui mouline vraiment, qui sera utile dans les grosses montées, une moyenne pour rouler tranquillement, et une 3e qui permet de rouler jusque environ 25/30 km/h. Au-delà, on a vraiment l'impression de pédaler dans le vide , le vélib n'a pas vraiment été conçu pour la vitesse, mais il est tout à fait possible (pour rire) de suivre les autres cyclistes, voir des coursiers (débutants). Par contre, quand ils s'en rendent compte, ils aiment pas, et vous lâchent assez rapidement.

Les vitesses passent en général très bien, on rencontre quelque fois des problèmes de verrouillage, mais c'est assez rare, et dans la majorité des cas, les 3 vitesses sont bien là. Le moyeu nexus est bien connu, et ce système offre une quasi garantie de ne jamais dérailler. Par contre, si par malheur vous déraillez quand même, la visserie du vélib est spécifique, donc vous n'aurez pas d'autre option que de le reposer en station et d'en prendre un autre, à moins d'arriver à remettre la chaine en force à la main (d'où l'utilité des gants).

Le phare avant, très puissant, alimenté par dynamo

Le poids conséquent (22kg) se ressent surtout au démarrage. Une fois que le vélib est lancé, ou une fois que vous avez l'habitude de rouler avec, il ne se ressent presque plus. Par contre, quand vous reprenez un vélo "normal", il vous semble plus léger, plus vif et plus réactif qu'il ne l'est vraiment.

Si vous avez un sac à main, un petit sac à dos, une pochette, un manteau, n'importe quoi qui rentre dans le panier, profitez en. Il est assez grand pour mettre un sac à dos, un cartable, un blouson, bref, tout ce qui peut vous gêner pour rouler (j'ai croisé des gens avec des petits meubles, des guitares, des chiens !). Le petit antivol qui est fixé au panier vous permettra de sécuriser un peu vos affaires. Par contre, le panier étant fixé à la fourche, et non au cadre, il a tendance à alourdir la direction, du coup, pour transporter votre collection de bouquin, il faudra redoubler de précaution.

Comme sur la plupart des vélos équipés de freins à tambour, le freinage est efficace, et reste constant sur le sec comme sur le mouillé quand il est convenablement réglé. MAIS (il y a toujours un mais), ce point change énormément d'un vélib à l'autre, il est quasiment impossible de trouver 2 vélibs qui freinent de la même manière.

Ils passent par tellement d'utilisateur et de technicien différent, que suivant le vélib, vous pourrez avoir un freinage exceptionnel, quasiment capable de retourner le vélib en écrasant le frein avant, tout comme vous pourrez avoir un freinage qui vous donne envie de crier "wouaaaaaaaaaah" quand vous écrasez le levier et qu'il ne se passe rien (ou presque). En toute objectivité, il faut quand même préciser quand même qu'avec le nombre de vélibs disponibles, il est assez rare (sauf dans certains quartiers) de ne pas en trouver un qui fonctionne très bien.

Les gens ont du mal à remonter les vélibs en hauteur, Vélib les aide un peu

Le vélo est très rigide, on peut sans problème pédaler en danseuse, et les 3 vitesses permettent de ne pas trop ressentir le poids conséquent, mais dans les longues montées, on souffre un peu (pour monter à Montmartre, il est quand même conseillé d'être non fumeur !).

Dans la circulation, le vélib est assez maniable, son grand guidon et la position permette de voir loin devant, et de le "balancer" de droite à gauche facilement.

Il faut par contre bien anticiper, encore plus qu'avec un vélo "normal", à cause du tandem "poids élevé/ frein parfois aléatoire". Les pneus offrent peu de résistance au roulement, et ont une très bonne adhérence sur le sec.

On trouve des stations quasiment partout dans Paris

Quand il pleut, le garde boue avant protège très bien, mais le garde boue arrière aurait mérité une petite bavette supplémentaire pour éviter les projections. Les pédales sont très glissantes quand elles sont mouillées, il faut se méfier pour ne pas avoir un pied qui glisse en montant ou descendant les trottoirs, ou quand la chaussée est abîmée.

Sur le mouillé, les pneus sont dans la bonne moyenne, et dans ces conditions, les freins parfois réglés "mous" seront un avantage, ils agissent comme un abs, et les roues ne se bloquent pas trop.

C'est aussi simple que ça, on pose la carte d'abonnement, ça bip, et on part en vélib

Pour un vélo urbain, destiné avant tout à des petits trajets (de moins de 30 minutes), le vélib remplit très bien sa mission. Paris n'est pas une ville plate, mais à part pour monter à Montmartre, tous les trajets se font sans difficulté avec, sans la crainte de se le faire voler.

Il offre surtout la possibilité à des personnes qui ont des longs trajets pour aller travailler de ne faire qu'une partie du trajet en vélo, de ne faire que le retour, ou de décider de ne pas rentrer en vélo s'il pleut sans abandonner son vélo, possibilités qui n'étaient avant 2007 offertes uniquement aux possesseurs de vélos pliant (certains malveillant arrivent hélas à plier des vélibs, mais c'est déconseillé...).

Crédits photos : Thomas Schmauch.

Les Plus

  • Le prix, 19 ou 29€ par an pour autant de trajet de 30mn que l'on veut, ou 39 pour des trajets de 45mn
  • Plus besoin de trimbaler un antivol, à destination, on remet le vélib en station
  • Disponibilité, où que l'on soit dans Paris ou presque, il est possible de trouver un vélib, et de le rendre en fin de trajet
  • Possibilité de ne faire qu'une partie des trajets en vélo
  • On voit des vélos partout dans Paris !

Les Moins

  • Réglages des vélibs aléatoires, nécessité de "tester" pneus/vitesses/freins avant de partir
  • Certains quartiers non approvisionnés, d'autres surchargés
  • Pédales et gardes boues sous la pluie
  • Toujours vérifier que le vélib est bien rattaché en station, sinon, s'il est arraché, c'est votre caution qui saute.


Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • Ymnikmonozone

    Avez vous une idée du prix unitaire de ces vélos? Je sais qu'ici à nice il dépasse allègrement les 2300 €.

  • Moi

    Bonjour,
    Vélib c'est quoi 100 euros pour 20 mn, pas besoin que votre vélo soit bien raccroché ou pas car ils considéreront que votre vélo est mal raccrocher, et vous ne pourrez pas prouver le contraire.

    Je suis énervé par le service Vélib qui m’a facturé 102 euros pour une utilisation de 20 mn!!
    j’aurais soit disant utilisé un vélo plusieurs jours pour le rendre à l’autre bout de Paris alors que je l’ai bien rendu et que je fais bien attention à vérifier qu’il est bien attaché. J’habite un arrondissement qui craint et il y a plein de vélos volés je connais bien le problème.
    Donc que l’on me fasse payer pour une faille dans le système de vélib me laisse un goût amer, c’est une honte de faire supporter cela aux consommateurs !
    Pour preuve !
    http://www.leparisien.fr/paris.....116290.php

    J’ai envoyé deux formulaires de remboursement tous deux refusés, et j’attend toujours une réponse du médiateur depuis le 30 juillet !!! soit plus de 2 mois
    le Vélo a été pris début juin !!

  • jb

    bonne description!

  • Jennifer Malécot

    Bonjour à tous,
    Je suis étudiante en design, pour mon projet de diplome je travaille sur un équipement pour cyclistes urbains. SI VOUS ETES CYCLISTES ET QUE VOUS VOULEZ BIEN M'AIDER: petit questionnaire à remplir >>> http://jennifermalecot.com/projet-de-diplome/

  • Minto

    Sympa et marrant l'article ! Son côté mal-aimé rendrait presque touchant ce pauvre Vélib !
    Juste un truc : le mécanisme de serrage de la selle pourrait être amélioré (boujour les mains !).
    Mais je l'aime bien le vélib > il donne aux gens l'envie d'avoir leur propre vélo ;-)

  • Pingback: T’as vu mon vélo ? Joachim tire le portrait du cycliste urbain parisien, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Pingback: Étude : Le vélo en libre-service moins dangereux que le vélo personnel, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()

  • Pingback: Le nouveau Vélib pourrait se faire sans JCDecaux, Weelz.fr le web magazine du Vélo Urbain()