Journée d’études FUB La Rochelle, l’innovation et le vélo

11 avril 2016

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-5

Nous étions vendredi dernier à la journée d'étude proposée par la FUB. Une journée, placée sous le signe du vélo et de l'innovation, qui officialisait le démarrage du congrès annuel du réseau.

Dès la plénière d'ouverture, les échanges et déclarations ont été nombreux et riches. Il faut dire que le parterre d'invités (+ de 250) était de qualité, on y croisait autant militants vélo, élus, techniciens experts, chercheurs et dirigeants d'entreprise.

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-15Le lieu n'avait pas été choisi au hasard.

La ville de La Rochelle a initié depuis longtemps une politique cyclable efficace, à l'image de l'ancien maire Michel Crépeau et de ses vélos jaunes, apparu dès 1976, comme l'a rappelé dans son (trop long) discours, Stéphane Villain, vice-président du conseil départemental de Charente-Maritime.

Ces 40 ans de politique pro-vélo paient : La Rochelle affiche aujourd'hui une part modale supérieure à 7%.

Un contexte urbain en mutation

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-2

Comme l'a évoqué Thierry Marchand, de la ville de Lorient, les villes évoluent et doivent revoir aujourd'hui la façon dont se déplace leurs concitoyens. L'idée est de favoriser une circulation apaisée dans les schémas directeurs.

Cela passe bien entendu par une réduction des flux automobiles. A ce propos, Lorelei Limousin, chargée des politiques de transport au Réseau Action Climat, a rappelé que les problèmes environnementaux, notamment celui de la pollution de l'air, étaient (malheureusement) une occasion pour les villes de trouver des alternatives à la voiture.

Il faut créer un maillage cohérent pour le cycliste, en évitant les coupures. Cela impose plus de lisibilité sur le plan vélo avec un schéma structurant de hiérarchisation des voies, comme l'ont rappelé Brigitte Desveaux et Jean-Marc Soubeste de l'agglo et de la ville de La Rochelle.

Des touristes à vélo et des cyclistes urbains

L'occasion fut de rappeler que le tourisme à vélo est en plein boom, et que le touriste à vélo n'est pas un touriste lambda. Il dépense beaucoup plus (75€/jour en moyenne contre 45€ pour un touriste normal).

Les élus l'ont bien compris, et ont pris ce phénomène pour argent comptant en investissant dans la construction d'infrastructures, véloroute et voies vertes.

Quel rapport avec le déplacement à vélo me direz-vous ? Tout simplement parce que, comme il a été rappelé, ces véloroutes relient les grandes villes entre-elles, et que par conséquent, elles peuvent aussi servir le bénéfice des rurbains cyclistes, qui peuvent ainsi les emprunter pour se rendre à leur travail, via leur domicile éloigné.

Amener l'utilisateur au vélo

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-11

Pour mieux partager l'espace et favoriser les déplacements doux, il faut savoir en faire comprendre l'utilité. Cela passe par des actions publiques de promotion du vélo. Et cette promotion doit être permanente.

Il est très important par exemple, de former les plus jeunes au déplacement à vélo. Des actions en ce sens sont organisés au sein des écoles, pour, non seulement éduquer à la signalisation routière, mais découvrir aussi l'apprentissage du vélo.

Au passage, la ville de La Rochelle a reçu un prix par l'association Rue de l'Avenir pour son opération "La Rue aux Enfants".

Le vélo, l'essayer c'est l'adopter

Plagiant un slogan populaire (bien qu'un peu trop frontiste peut-être), Mathieu Chassignet, ingénieur transports et mobilité à L'Ademe, a rappelé l'importance d'user de tous les leviers disponibles pour inciter les gens à se mettre au vélo.

D'après ses statistiques et sondages auprès des personnes ayant participé à des opérations de promotion du vélo, la moitié des participants changent ensuite leur mode de déplacement. Oui définitivement, le vélo, l'essayer c'est l'adopter.

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-26

Coincé entre le Drac et l'Isère, le gigantesque site du CEA de Grenoble (+ de 64 hectares) promeut lui aussi la mobilité active. Bruno Renard, Coordonnateur de la Responsabilité Sociétale de l'Entreprise au CEA, est venu montrer le succès de leur PDIE (Plan de Déplacement Inter-Entreprise) :

22% de déplacements à vélo sur la presqu'île de Grenoble et 37% d'autosolisme "seulement". L'objectif est de passer à 20% d'autosolistes d'ici à 2025. Pour cela il faut un "discours pédagogique" pour sensibiliser les salariés à privilégier des modes de transports durables.

Le CEA de Grenoble organise sur son site, différentes opérations tout au long de l'année : atelier vélo sur site, animation mobilité, soutien de projets innovants (comme avec le projet Addbike) et journée mobilité durable.

Comment inciter les salariés à se mettre en selle ?

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-23

L'objectif de l'atelier "Bike2work" de l'après-midi était, via une session participative, de mettre en lumière les différentes solutions pour encourager la pratique du vélo sur le trajet domicile-travail. Le gain de temps, le plaisir ou encore la santé étaient parmi les arguments mis en valeur durant ce travail collaboratif entre les militants FUBiistes.

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-24Anne Vincenzotti (photo ci-contre), chargée de projet transport et mobilité à Nantes Métropole, qui animait cet atelier, est aussi en charge du projet européen du même nom, "Bike2work".

Avec quatorze partenaires issus de treize pays européens, l'objectif du programme est de favoriser l'usage du vélo pour les trajets domicile-travail.

Chaque partenaires réalisent des campagnes de promotion du vélo et permet ainsi d'obtenir des retours concrets sur ce qui fonctionne auprès du public. Ils travaillent également sur une certification des entreprises vélo-amicale (ou Bike friendly).

Weelz-Congres-FUB-velo-innovation-2016-12

Pour conclure cette journée, Olivier Schneider, président de la FUB (avec lequel nous avions pu échanger lors de Velocity 2016 à Taipei), notera que le vélo souffre d'un déficit d'image et d'un manque de communication, et insistera sur l'importance de se coaliser avec l'ensemble des acteurs de la mobilité durable : "C'est le triangle entre collectivités, industries et associations qui va faire avancer les choses.".

Pierre Toulouse, adjoint du coordonnateur interministériel pour le vélo, ajoutera qu'il faut une "démarche d'intelligence collective avec tous les acteurs de la mobilité".

> Consultez notre album photo de cette journée sur notre page Facebook.
> A lire également, le point de vue de cette journée par Olivier Razemon, journaliste spécialiste des transports et de la mobilité.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs