Bruxelles, the bike experience

Bruxelles, the bike experience

10 mars 2011

Ici en France (attention, là je fais mon Français de base, vous savez, celui que se plaint tout le temps...) nous avons une vague semaine dédiée à la mobilité alternative, très joliment intitulée par notre gouvernement, la semaine "Bougez autrement", avec, noyée dans un agenda dont personne ne saurait vous dire ce qu'il contient, une journée "sans voiture".

Celle-la même lancé par le maire de La Rochelle, M. Michel Crépeau en 1997, et qui avait rencontré un fort succès à la fin des années 90 et début des années 2000, mais qui s'est vite essoufflée ensuite, faute d'une volonté forte au niveau national et surtout pour contenter les nombreux automobilistes mécontents de ne pouvoir polluer circuler an paix

Alors qu'en Belgique, il semble de plus en plus difficile de sortir de la crise identitaire qui la ronge depuis plus de 250 jours maintenant, une chose est sûr, c'est que les Belges (flamands et wallons j'entends...), eux, ne restent pas les deux pieds dans le même sabot et proposent des idées qui semblent bien plus efficaces pour promouvoir la mobilité douce et surtout le vélo urbain.

En témoigne ces deux semaines organisées par les associations cyclistes bruxelloises (Cyclo Asbl, Gracq, Pro Velo...), nommées The bike experience. Les collectifs proposent tout simplement aux personnes désireuses de se mettre au vélo, de laisser la voiture au garage durant ces deux semaines et d'être accompagné (ha, on me dit dans l'oreillette que l'ont dit "coacher" maintenant...) par un autre cycliste sur le trajet domicile-travail.

"Les candidats, usagers d'une voiture dans le cadre de leurs déplacements quotidiens, s'engagent à délaisser leur voiture au profit du vélo pendant les 2 semaines de la Bike Experience. Les déplacements concernés doivent être au minimum ceux entre le domicile et le lieu de travail".

Rappel du code de la route pour le cycliste urbain, apprendre à s'insérer dans le trafic, rester toujours visible tout en partageant la voirie avec les autres usagers, autant de choses qu’appréhenderont ensemble le cycliste et son coach, durant ces quelques jours passés ensemble et qui vont permettre à des novices de facilement mettre le pied à l'étrier la pédale.

Le programme prévoit même de prêter des vélos à ceux qui n'en possède pas. Les participants reçoivent également un bike-kit, composé d'un chasuble, de pinces-pantalons, d'une carte vélo de Bruxelles-Capitale, d'un couvre-selle ainsi que d'une brochure de conseils pour les déplacements domicile-travail à vélo.

Bref, accompagner les cyclistes urbains débutants dans leurs 1ers tours de roues, voici une initiative que je trouve tout à fait sympathique et efficace. Si vous êtes belges et que vous habitez Bruxelles et surtout que vous avez envie de vous mettre au vélo urbain, dépêchez-vous, les inscriptions s'arrêtent au 31 Mars et sont limitées à 250 places. Les cyclistes urbains aguerris peuvent bien entendu proposer leur candidature pour devenir coach.

+ d'infos sur BikeExperience.be.

Ndlr : Je précise que cette action n'a rien à voir avec le buzz dont je vous ai parlé récemment et portant le même nom.

Shopping Vélo urbain

Trouvez votre bonheur chez nos partenaires shopping

Vélo urbain, vélo de ville, vélo hollandais, vélo à assistance électrique, vélo pliant, casque vélo, antivol vélo, protection pluie vélo, vêtements cycliste urbain...

LeCyclo
Wiggle FR
Alltricks

Articles relatifs
  • mat

    Brussels est une très belle ville en plus. Très agréable à vivre. Bon peut être pas a cette saison. Mais j'ai un excelent souvenir de ma mission de travail de 3 mois (en été). J'ai failli rester!
    Faut que je trouve cette carte vélo bruxelles, car je retournerai bien passer qq vacances!